La multiplication des données, perçue comme un avantage pour les PME

Par 28 juin 2012
Big Data

Les entreprises reconnaissent l'utilité des données nombreuses, y compris les petites et moyennes. Elles en attendent même beaucoup. Chacune ayant sa propre stratégie, mais également sa propre définition

Nombreux sont les avantages du Big Data reconnus par les cadres des entreprises. Mais pas uniquement des grandes entreprises internationales, si l'on en croit une étude menée par Harris Interactive pour SAP AG auprès de cadres, dont 60% gèrent des entreprises de cinq cent millions de dollars ou moins de revenus annuels. Et pour cause, 76% de ces répondants voient dans les Big Data une opportunité pour leur entreprise. Et ce, pour les bénéfices qu'apporte cette tendance. Et notamment la baisse des coûts informatiques pour 50% des cadres interrogés, le gain en agilité de l'entreprise (48%) et le fait d'attirer et de retenir des consommateurs (46%). Raisons pour lesquelles 70% des cadres attendent un retour sur investissement dans les données dans l'année à venir.

Quelles approches ?

Néanmoins, et si le Big Data semble faire consensus, les stratégies adoptées par les entreprises sont différentes. Notamment au regard de l'informatique dans les nuages, jugé comme un outil efficace pour la gestion de ces données. En effet, 64% des personnes interrogées affirment que leur entreprise utilise les technologies cloud dans une certaine mesure. Parmi eux, 38% l'utilisent uniquement pour stocker et gérer les grosses données. Par ailleurs, 27% de ceux qui recourent au cloud compiuting ont cité l'utilisation de nuages privés ou de fermes de serveurs externes à l'entreprise et 11% ne font que stocker leurs données via un serveur public. Enfin, 26% des cadres répondant à l'étude utilisent un entrepôt hybride. A noter, par ailleurs, que 90% des cadres jugent l'accès à distance immédiat important, dont 57% absolument essentiel ou très important.

Qu'est ce que le Big Data ?

Des approches légèrement différentes qui ne sont pas sans lien avec la conception qu'ont ces cadres des Big Data. Car leur définition du phénomène diffère. Pour 28% d'entre eux, le Big Data est la croissance massive d'échange de données. Suivi par les nouvelles technologies qui répondent aux défis de volume, de variété et de rapidité des grosses données (24%), les exigences importantes en matière de stockage et d'archivage des données pour la conformité réglementaire (19%). Ou encore l'augmentation de nouvelles sources de données (mobile, réseaux sociaux, etc.) (18%) pour les principales définitions.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas