MySpace affronte la justice pour négligence

Par 22 janvier 2007

La sécurisation des réseaux sociaux destinés aux mineurs refait surface. Le 17 janvier, la Cour supérieure de Los Angeles, en Californie, a reçu les plaintes de quatre familles dont les cinq...

La sécurisation des réseaux sociaux destinés aux mineurs refait surface. Le 17 janvier, la Cour supérieure de Los Angeles, en Californie, a reçu les plaintes de quatre familles dont les cinq filles, âgées de 14 et 15 ans, ont subi des agressions sexuelles par des individus majeurs rencontrés sur MySpace, la plate-forme communautaire américaine. Les familles accusent le site de négligence et d'imprudence.
 
L'une des adolescentes avait été droguée puis abusée. Son agresseur, qui a avoué, est actuellement en prison. Les parents réclament plusieurs millions de dollars de dommages et estiment la plate-forme en partie responsable.
 
Jason Itkin, avocat, contacté par Associated Press, souligne que "MySpace a attendu bien trop longtemps avant de mettre en œuvre des mesures de sécurité qui augmentent de manière significative la protection des utilisateurs mineurs de la plate-forme".
 
Le site, qui juge que la sécurité sur Internet engage à la fois les responsables des plates-formes et les parents, proposait déjà des mesures pour restreindre l'accès à son réseau. Ainsi, suite à la plainte d'une adolescente de 14 ans qui déclarait avoir été agressée par un majeur de 19 ans avec qui elle avait fait connaissance sur la Toile, MySpace avait instauré cet été un système interdisant aux majeurs de figurer sur la liste d'amis d'un internaute mineur, sauf s'il connaît son nom complet.
 
Un autre système chargé d'identifier les personnes inculpées pour des délits à caractère sexuel devrait également être mis en place, et la plate-forme a annoncé pour l'été 2007 la mise en place de Zéphyr, une application gratuite permettant aux parents de surveiller les activités de leurs enfants sur le réseau social. Mais sur Internet, virtualité oblige, il est facile de faire croire à ce que l'on n'est pas.
 
Le modèle du réseau social atteindrait-il ses limites ?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 22/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas