Naissance du club de réflexion «Etudes et Internet».

Par 05 avril 2001

Le développement d’Internet bouleverse profondément le marché des études: révolution dans la production des études, révolution dans les sujets ou les phénomènes étudiés, révolution dans la structure...

Le développement d’Internet bouleverse profondément le marché des études:
révolution dans la production des études, révolution dans les sujets ou
les phénomènes étudiés, révolution dans la structure du marché.
Trois spécialistes sont à l’origine de cette initiative: Axance, première
société d’études et de conseils spécialisée dans l’étude de l’expérience
utilisateur-web, Novatris, expert du secteur depuis 1995, spécialiste des
études interactives depuis 1996 et Opinion-Way, institut d’études on line.
Objectifs: mutualiser leurs expériences des études sur et via Internet,
partager ces informations avec les utilisateurs d’études et les
observateurs du marché, faire connaître les nouveaux métiers et les
spécialistes du marché des études sur et via Internet, apporter des
éclairages méthodologiques.
Le club a aussi une mission de pédagogie et de promotion des nouvelles
techniques de recueil de données en général et des études Internet en
particulier et coopère avec les organismes de représentation du marché des
études (Esomar, Syntec, ARF …).
Les études sur le sujet Internet sont variées. Elles concernent aussi bien
les profils des internautes que les usages des utilisateurs ou la
perception des offres proposées. Les moyens sont nombreux:
questionnaires, panels, baromètres, tests … Parmi ceux-ci, les études
«expérience utilisateur» connaissent un développement très significatif.
Le marché des études interactives représente 258 millions de dollars en
2000 aux Etats-Unis et 489 millions de dollars prévisionnels en 2001
(source Inside Research). Le marché européen, globalement plus important
que le marché américain, suit cette même tendance.
Selon une étude menée pour l’ESOMAR auprès des responsables études d’une
centaine de grandes entreprises européennes du secteur «bien de
consommation courante», 46 % des sondés estiment qu’une majorité des
études quantitatives sera réalisée à terme via Internet, (d’ici 5 ans pour
69 % d’entre eux).
Internet permet d’accéder au consommateur grâce à deux modes de recueil:
via les sites Internet/intranet/extranet et par e-mail avec
échantillonnage. Des process, mis au point par les spécialistes,
permettent de garantir la qualité du recueil, notamment en utilisant des
données d’échantillonnage précises sur des access panels qualifiés.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 05/04/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas