Les nanotechnologies mènent à la pile de demain

Par 23 mars 2009

En appliquant des nanotechnologies au condensateur, il est possible de stocker et de fournir suffisamment de puissance pour faire fonctionner une voiture électrique sur grande distance.

Les batteries actuelles des voitures ne contiennent pas assez d'énergie pour les faire rouler sur de longues distances. Heureusement, une méthode qui augmente significativement les performances des appareils de stockage électrique vient d'être développée. En l'occurrence, il s'agit d'un nanocondensateur électrostatique, qui augmente par dix la capacité de stockage du classique condensateur électrostatique. Avec ce dispositif, il sera bientôt possible de stocker et de distribuer efficacement l'électricité récoltée grâce aux moyens alternatifs (solaire, vent etc.). "Les appareils conventionnels qui stockent et distribuent l'électricité - les batteries et les condensateurs - ne peuvent pas remplir la combinaison idéale".
Une solution de stockage propre
C'est en tout cas ce qu'explique Gary Rubloff, directeur du NanoCenter de l'Université du Maryland. C'est-à-dire "une haute densité d'énergie, d'une forte puissance et d'un rechargement rapide qui sont essentiels pour notre énergie future" Les chercheurs insistent sur le fait qu'ils ont développé une technologie pour la production de masse. Le but étant de réussir à appliquer des milliards de nanostructures dans une batterie. À long terme, ils prévoient que la même nanotechnologie sera utilisée pour offrir une nouvelle façon de stocker les énergies renouvelables destinées à l'alimentation énergétique des usines. Mais également de pouvoir faire face à une demande croissante en énergie propre.
Un nanocondensateur électrostatique
Si les chercheurs sont partis du condensateur électrostatique, c'est que celui-ci se recharge vite et est capable de fournir une forte puissance électrique. Mais sa densité électrique était faible, d'où la création de cette nanostructure. L'appareil se présente comme des couches ressemblant à des panneaux solaires. Il transporte les électrons rapidement sur une grande surface où ils sont rangés. Permettant de réunir les trois conditions nécessaires d'après les chercheurs à la création de la pile de demain.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas