La Nasa passe par le crowdsourcing pour ses applications santé

Par 29 juillet 2010 1 commentaire

L'agence spatiale américaine a lancé une compétition de développement de modules de simulation et de suivi médical. Un millier de programmeurs se sont prêtés au jeu.

Comment mettre au point pour la Nasa les logiciels de simulation médicale ou de suivi de l'état de santé les plus adaptés ? En passant par le crowdsourcing. C'est la démarche de l'agence spatiale américaine, qui fait appel à TopCoder. La plate-forme spécialisée dans la co-création de logiciels a proposé à ses membres de créer les algorithmes nécessaires à leur développement. Intérêts du système : augmenter le niveau des modules créés en faisant appel à des ressources externes et, précise l'agence, diminuer les frais habituellement nécessaires pour le développement en interne de telles applications.
2800 codes conçus par les développeurs
Plus de mille développeurs ont participé à la compétition, conduite par une équipe de chercheurs de l'université de Harvard et de la London Business School. Et au total, ce sont pas moins de 2800 codes distincts qui ont été conçus et proposés aux responsables du projet. L'objectif des systèmes conçus pour la NASA : optimiser la vie des astronautes, et la productivité dans l'espace au cours des missions d'exploration spatiale. "La durée de ces missions humaines, en direction de la station spatiale internationale, de la lune ou de mars, requiert toujours plus de systèmes de calcul", notent les responsables du projet.
Une enveloppe de récompense
Parmi l'ensemble des développeurs ayant participé au projet, seuls quelques uns ont été sélectionnés par les responsables de l'initiative. De provenance diverses - Grande-Bretagne, Japon, Indonésie et Brésil - ils ont chacun reçu une enveloppe de 24 000 dollars de récompense pour leurs travaux. A noter : la plate-forme en ligne TopCoder compte au total près de 250 000 membres.

Haut de page

1 Commentaire

bonjour
Je n'ai pas trop de commentaire,mais je peux vous informer que je peux vous étre utile quant aux cancers en général.

Soumis par Abdallah naoioui (non vérifié) - le 05 août 2010 à 10h52

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas