Quand la nature facilite la création d'applications

Par 22 septembre 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

L'Imperial College de Londres travaille sur un système qui s'inspire des écosystèmes biologiques pour développer des applications web complexes.

Pour créer des écosystèmes numériques capables de réaliser des opérations très complexes, une équipe de l’Imperial College de Londres s'est basée sur une architecture inspirée des écosystèmes biologiques. L’objectif est de doter les premiers des propriétés des seconds : résistance, auto organisation, extensibilité et capacité à résoudre automatiquement des problèmes complexes et dynamiques. Les chercheurs voient des applications très concrètes à un tel système, notamment dans le domaine du développement d’applications web. Il deviendra ainsi possible d’utiliser les architectures orientées service (SOA) pour combiner automatiquement un nombre très important de services existants et créer des applications.
Déterminer la succession optimale de solutions
Au lieu de générer des services uniquement à la demande, l’écosystème numérique sera capable de les créer de manière préemptive. Il fonctionnera en effet de la manière suivante : l’utilisateur formulera différentes requêtes auprès de l’écosystème. Il s’agira de spécifier quelle application il désire. Une "population" de solutions sera alors insérée dans l’ "habitat" de l’utilisateur. Les solutions suivront ensuite un processus d’évolution accéléré pour déterminer la succession optimale de solutions. Celle-ci sera définie en fonction des critères déterminés initialement par l’utilisateur. Les habitats sont spécifiques à chaque utilisateur du service et sont reliés entre eux par des liaisons. Au cours du temps, les solutions ayant fait leur preuve migreront vers les habitats des autres utilisateurs tandis que les solutions les moins efficaces seront supprimées.
L’écosystème numérique répond à un problème précis
Le réseau d’habitats équivaut à l’environnement physique d’un écosystème biologique. La différence est qu’un écosystème numérique est conçu pour répondre à un problème précis et pas "simplement" pour survivre. Des liens entre la science informatique et la biomimétique* existent déjà : la théorie de l’évolution, par exemple, est bien intégrée dans l’algorithme évolutionnaire (qui vise à sélectionner les solutions les plus adaptés à un problème). Ses principes sont d’ailleurs utilisés dans la phase d’évolution de la population de solutions. Si le terme d’écosystème numérique est déjà relativement commun, les auteurs de l’étude signalent qu’il est très largement galvaudé et utilisé dans un sens purement métaphorique.
* Une discipline qui consiste à trouver des solutions en imitant les processus et les schémas naturels

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas