La navigation a de l'avenir sur les mobiles

Par 16 octobre 2007
Mots-clés : Smart city

Les portables sont de plus en plus nombreux à intégrer des services de géolocalisation, notamment de navigation. Mais le marché reste encore cher par rapport aux autres services.

La demande de services de géolocalisation sur mobiles (ou LBS, pour location-based services) est en pleine croissance, annonce Telephia, une filiale de la Nielsen Company. Au second semestre 2007, ce type d'applications est à l'origine de plus de la moitié des 118 millions de dollars de revenus générés par le secteur des services mobiles. Cet engouement va de pair avec la généralisation de mobiles embarquant un système GPS. Selon le cabinet, le marché américain en accueillerait près de 130 millions.
 
La navigation en tête des services de géolocalisation
 
Sur l'ensemble des services de géolocalisation existant, la navigation remporte la palme de l'application la plus téléchargée, avant certains services personnalisés comme la recherche d'un ami. La vente d'offres combinées comprenant des services de navigation aurait contribué à cet essor. Reste que les LBS sont encore relativement chers. Le prix moyen mensuel d'un service de géolocalisation est estimé à plus de 9 dollars, contre environ 4 dollars pour la musique, ou un peu plus de 3 pour des fonds d'écran.
 
Un marché en pleine croissance 

"Il reste certains obstacles que les fournisseurs de LBS devront affronter, comme le taux encore assez bas de pénétration de ce type d'applications comparé à d'autres services de données mobiles. De nombreux consommateurs ne mesurent pas l'utilité des services de navigation sur leur téléphone jusqu'à ce qu'ils le testent", souligne David Gill, directeur de la division Mobile Media chez Telephia. Rien d'inquiétant cependant. Le récent rachat par Nokia de Navteq pour plus de 8 milliards de dollars étant l'exemple même du potentiel des services de géolocalisation sur mobiles.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas