Ne m'appelez plus "start ups" mais "jeunes pousses d'entreprises".

Par 06 mars 2000
Mots-clés : Smart city

La commission de terminologie économique du ministère des Finances s'apprête à publier au Journal Officiel une nouvelle flopée de termes adaptés en français. "Start-ups" deviendra ainsi "jeunes pous...

La commission de terminologie économique du ministère des Finances
s'apprête à publier au Journal Officiel une nouvelle flopée de termes
adaptés en français. "Start-ups" deviendra ainsi "jeunes pousses
d'entreprises", "worlds company" "compagnie mondiale", stock-options
"options sur titres", etc.
Ces termes s'imposeront aux administrations et aux entreprises publiques.
Lors d'une conférence de presse, Jean Saint-Geours, président de la
commission, a expliqué "l'Etat ne peut pas imposer des termes à d'autres
que lui-même, mais il est souhaitable que tout le pays parle une seule
langue". Les circulaires des administrations et les "plans de
développement" (pour business plans) des entreprises publiques devront
donc parler de chariot, plutôt que de "caddie" de supermarché et de
directeur de la mercatique plutôt que de "marketing manager".
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 06/03/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas