Nearbytes: Au Brésil, la transmission de données passe d’abord par le son

Par 16 août 2013 2 commentaires
nearbytes

La start-up brésilienne Kinetics parie sur une technologie baptisée Nearbytes, pour transmettre des données sans contact grâce au son.

Si le NFC permet déjà l’échange de données à proximité, hors réseau, Kinetics, une startup brésilienne entend se différencier, en proposant Nearbytes, une technologie dédiée à la transmission sans contact entre smartphones, indépendamment du système d’exploitation, mais par le son. Dans le modèle Nearbytes, l’appareil de transmission crypte les données et les envoie grâce au micro, via une série de bips. L’appareil de réception capte ces sons à l’aide du haut-parleur et les décode, rendant tout matériel spécial, superflu.

Un SDK à disposition pour développer des applications

Kinetics mise sur le collaboratif: un ensemble d’outils d’aide à la programmation (SDK) est laissé à disposition des développeurs afin de créer toutes sortes d’applications utilisant la transmission de données en proximité. Ainsi, ont déjà été développées des applications de paiement, de carte de fidélité, de coupons de réduction ou d’échange de coordonnées sans contact sur les boutiques d’applications. Le système a d'ailleurs inspiré des applications plus «ludiques»: lors des derniers JMJ, une application simulait la transmission d’une flamme. Et si Nearbytes permettait de réintroduire l’expérience du briquet dans les concerts ? Le dispositif ne se limite pas à l’aide à la programmation grâce au son. Couplées à la technologie NFC, les applications développées sont à même de fonctionner sur plusieurs supports technologiques.

Une technologie avec des contraintes ne constituant qu’un préalable au NFC

En plus d’être modulable à souhait - à qui a des compétences de développeur, Nearbytes se veut utilisable et diffusable facilement. Un simple Dock rend l’échange de données entre les smartphones et les autres appareils instantané. Avec le standard dit POS, il pourrait, par exemple, servir à la création de bornes en libre-service ou de supports promotionnels. Le système ne présente cependant pas que des avantages: les appareils doivent être à distance de tout au plus 10 centimètres. Contrainte minime face à un bémol du dispositif: celui d’un débit extrêmement limité. En effet, le taux de transfert de données autorisé est d’environ 100 kbps, soit environ 4 fois moins que la technologie NFC. Si le système par sons se révèle fiable jusque dans les endroits bruyants, il est plus adapté à l’échange de petites quantités de données que dans la transmission de formats plus lourds, comme de la vidéo en haute définition.

Haut de page

2 Commentaires

Il y a une petite coquille dans l'article, lorsque vous dites que lors des JMJ, il y a eu ..."transmission d'une FLEMME" ?

Soumis par Van den Bos, Willem (non vérifié) - le 19 août 2013 à 08h37

La coquille est corrigée. Merci!

Soumis par Lila Meghraoua - le 19 août 2013 à 17h28

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas