NEC développe un système de reconnaissance vocale des longues phrases sur un téléphone mobile

Par 03 février 2005
Mots-clés : Smart city

Le fabricant de téléphone mobile japonais NEC et sa filiale de fabrication de semi-conducteurs, NEC Electronics, ont annoncé la réussite du développement d'un système de reconnaissance vocale destiné au téléphone portable et...

Le fabricant de téléphone mobile japonais NEC et sa filiale de fabrication de semi-conducteurs, NEC Electronics, ont annoncé la réussite du développement d'un système de reconnaissance vocale destiné au téléphone portable et capable de reconnaître une conversation naturelle avec de longues phrases sur un seul processeur multicore.
Afin d'accélérer la vitesse de calcul sans abaisser la qualité de reconnaissance, ce processeur divise la tâche de reconnaissance vocale en plusieurs segments, et effectue les calculs simultanément en parallèle, sans nécessiter de PC ou de serveur.
Le système dispose d'un dictionnaire de plusieurs dizaines de milliers de mots, qui permet de reconnaître une phrase naturellement prononcée, et non chaque mot. Le constructeur a constaté que ce système affiche des temps de calcul très rapides, avec une réponse dès la fin de la saisie vocale. Il a utilisé un processeur de NEC Electronics, le MP211 à 200 MHz, qui intègre 3 noyaux de CPU, sous Linux.
Ainsi, le constructeur a développé une application de recherche vocale dans le mode d'emploi d'un téléphone mobile. Sans se connecter au réseau, le mobile pourra répondre à une demande vocale de l'utilisateur telle que : « Apprends-moi comment changer mon adresse mail ».
Les systèmes de reconnaissance vocale sur mobile sont jusqu'à présent difficiles à mettre en œuvre, à cause du peu de ressources disponibles, aussi bien au niveau de la puissance de calcul que de la capacité électrique. NEC a déjà développé un système de reconnaissance vocale sur mobile passant par un serveur distant. Cependant, ce système présente pour défaut des temps de réponse assez lents, puisqu'il faut invoquer un serveur en payant les frais de télécommunication.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas