Nec ramène sa participation dans Bull à 3 %

Par 27 septembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Le groupe français Bull vient d'annoncer que le japonais NEC a ramené sa participation de 10,1 % à 3 % via un reclassement effectué hors marché, pour ''des raisons financières qui lui sont...

Le groupe français Bull vient d'annoncer que le japonais NEC a ramené sa participation de 10,1 % à 3 % via un reclassement effectué hors marché, pour "des raisons financières qui lui sont propres".

Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme de cession d'actifs annoncé par NEC en août dernier. Portant sur environ 68 millions d'actions, cette transaction s'élève à environ 46 millions d'euros, sur la base d'un cours de clôture de 0,68 euros enregistré hier soir.

Les principaux actionnaires du français Bull sont aujourd'hui France Télécom avec 10,1 %, trois grands fonds d'investissement avec plus de 5 % chacun.

Ce désengagement n'a pas empêché les deux groupes d'annoncer conjointement qu'ils comptaient entreprendre des discussions pour la création de coentreprises ou le développement de filiales. NEC pourrait investir jusqu'à 20 millions d'euros dans le cadre de ces projets communs.

Un premier projet, portant sur le marché de la sécurité et de la gestion des identités, a été identifié. Les deux sociétés travailleront de concert à l'enrichissement de leurs produits et solutions respectifs, et lanceront une coopération technologique dans ce domaine. Bull Evidian sera au centre de cette coopération, pour laquelle NEC a prévu un investissement de 10 millions d'euros.

NEC et Bull élargiront aussi des collaborations déjà en place, en amplifiant certaines activités de vente et de marketing. Ils lanceront notamment une initiative commune dans le domaine de l'infrastructure des centres informatiques, au travers de programmes marketing et de la création d'un centre européen de technologie destiné à démontrer des produits des deux sociétés.

(Atelier groupe BNP Paribas- 27/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas