Netscape invente le “smart browsing” ou navigation intelligente.

Par 06 septembre 1998

Avec la dernière version de Communicator (4.5), plus besoin de connaître l’adresse exacte du site d’une entreprise ou d’une organisation. Il suffit simplement de taper son nom. Reconnaissant qu’il n...

Avec la dernière version de Communicator (4.5), plus besoin de connaître
l’adresse exacte du site d’une entreprise ou d’une organisation. Il suffit
simplement de taper son nom. Reconnaissant qu’il ne s’agit pas d’une URL,
le navigateur transmet la requête au Netcenter de Netscape qui se charge
alors de trouver l’adresse complète en commençant ses recherches par le
domaine des sociétés commerciales “.com”. Il peut même corriger les
fautes d’orthographe ou trouver une adresse par approximation. Il est
également capable de résoudre des problèmes d’homonymie.
Ne se limitant pas aux pages d’accueil, le smart browsing pénètre dans les
sites pour trouver la rubrique correspondant à la demande.
Netscape s’est constitué, pour parvenir ce résultat, un immense
répertoire de mots clés. S’enrichissant en permanence, ce fichier contient
déjà plus d’un million et demi de références pour des sites enregistrés
aux Etats-Unis.
Des répertoires équivalents sont en cours de préparation pour les grands
domaines étrangers, comme “.fr) (France), “.uk” (Royaume-Uni), “.de”
(Allemagne) et “.jp” (Japon).
Pour sa part, Microsoft reste discret sur ses projets dans ce domaine. On
peut toutefois prévoir que l’Internet Explorer sera bientôt doté de
fonctions similaires.
(Supplément Le Monde - Radio-Télé-multimédia - 06-07/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas