NetValue vient de publier sa première étude mesurant l'utilisation, l'audience et les attentes des internautes.

Par 31 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Directeur général de NetValue, créée en 1998, Bernard Ochs, affirme "nous n'avons aucun concurrent en France, ni en Europe, car nous travaillons avec une méthodologie et des objectifs différents des...

Directeur général de NetValue, créée en 1998, Bernard Ochs, affirme "nous
n'avons aucun concurrent en France, ni en Europe, car nous travaillons
avec une méthodologie et des objectifs différents des sociétés qui mènent
des études dans le domaine des nouvelles technlogies".
En présentant tous les trois mois une étude standard, à destination des
entreprises ayant besoin d'informations pour asseoir ou lancer leurs
projets sur le web, NetValue veut s'imposer comme la référence en matière
d'audience sur le web, d'étude de cas et de comportement des internautes
"si le commerce électronique connaît un taux de mortalité important, c'est
parce que des entreprises se lancent sur le marché sans en connaître les
attentes et les modèles opportuns pour investir dans un environnement
économique tel que celui de l'Internet et avoir, in fine, un retour sur
investissement".
Deux approches ont été mises au point. Les mots clés de la première
approche devant servir à connaître la réalité de l'Internet au sein de la
communauté nationale et en suivre les évolutions, sont : les attentes, les
motivations, les frais et "l'envisagement" d'Internet.
Cette première approche se fait sur la base d'un échantillon de 4 000
personnes représentatif de la population française, interrogées au
téléphone. Bernard Ochs indique "nous avons ainsi appris, lors de notre
première enquête menée pendant le mois de décembre que 75 % de la
population française ignorent encore totalement l'Internet, dont elle dit
ne pas connaître la signification. On a aussi pu distinguer différentes
catégories. Il s'agit des 4,2 % de la population, soit 2 millions de
personnes déclarant qu'ils deviendront utilisateurs d'Internet en 1999.
Les utilisateurs d'Internet résidentiels représentent 3,9 % des Français
et 6,2 % de la population ont accès à Internet à partir de leur lieu de
travail. Au total, on estime que les internautes représentent 7,2 % de la
population".
La deuxième approche consiste à appréhender les habitudes et les
utilisations des internautes et doit permettre à chiffrer les audiences
par rapport à leurs profils. Un logiciel client, NetMeter, lancé
automatiquement lors d'une session Internet, a pour cela été développé.
Enregistrant toute activité sur le poste client lié à un usage Internet,
ce logiciel les envoie sur le serveur de NetValue. Les informations sont
stockées, classées, les usages quantitatifs recueillis ... Ces données
peuvent servir à une entreprise ayant déjà une activité sur Internet. Cela
permet également à une société ayant plusieurs canaux de distribution de
ses produits d'évaluer lequel est le plus efficace pour un service et dans
une situation donnée.
Bernard Ochs tient à préciser "nous sommes en parfait conformité avec la
Commission nationale d'Informatique et des Libertés (Cnil). Notre panel en
France représente aujourd'hui 1 000 foyers sous contrat, dont 800 sont
actifs. Nous sommes en train de finaliser nos panels en Grande-Bretagne et
en Allemagne où nous serons bientôt totalement opérationnels".

Trois types de services sont proposés aux entreprises ou aux institutions
publiques. Le premier est une étude portant directement sur Internet. Le
second permet à une société d'avoir une vision du marché et de penser sa
stratégie en connaissant l'environnement. Les sondés doivent remplir un
questionnaire tous les trois mois. Cela permet d'ajouter un contexte
qualitatif aux analyses quantitatives, comprenant les attentes, les
appréciations, les déceptions ou les mécontentements des internautes.
(Le Quotidien du Multimédia - 1er/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas