Le networking cherche encore un modèle d'affaires

Par 13 janvier 2010
Mots-clés : Digital Working

En 2010, le relationnel continuera de s'imposer sur Internet. Mais il tarde encore à se transformer en opportunités d'affaires. Mieux vaut cependant pour les entreprises s'y préparer dès maintenant.

Si les réseaux sociaux ou de discussions en ligne vont continuer à croître, ce sera aussi le cas de la frustration qui les entoure, annonce Business Networking International. Celui-ci livre dans une étude les prochaines tendances du secteur. Son président, Ivan Misner, explique que l’année 2010 ne sera pas encore celle qui verra cette technologie se transformer facilement en opportunités d’affaires viables. Pour lui, ce champ d’activité est encore émergent. Pour autant, il considère que le domaine est appelé à se stabiliser dans les années à venir. C’est pourquoi il appelle les entreprises - petites et grandes - à mettre en place une stratégie en rapport avec les médias sociaux, et de préférence le plus tôt possible.
Les chômeurs s’organisent en réseaux
Pour ce faire, l’aide d’experts et de spécialistes de ce domaine est conseillée. Autre tendance, les employés mis au chômage du fait de la crise vont entrer de plus en plus dans une logique de réseautage, et ce que ce soit en ligne ou face à face. …Beaucoup de gens ont perdu leur emploi récemment", explique Ivan Misner. "Lorsqu’une période de croissance du chômage se prolonge durant quelques mois, on voit toujours un afflux de nouveaux membres rejoindre les organisations de réseau". Pour lui, ce sera également le cas en 2010. Les réseaux en ligne ne tueront pas pour autant les interactions réelles. On verra au contraire de plus en plus intégration entre les deux modes de networking.
Les sites web de plus en plus interactifs
Les réseaux en ligne serviront de mode de promotion à des rencontres en personne, et les réseaux réels vont continuer à intégrer le réseautage en ligne dans leurs programmes. Pour les sites Internet classique aussi cette tendance sociale va se faire sentir. Pour Ivan Misner, les sites unilatéraux vont connaître une mort lente. De plus en plus d’entreprises vont mettre en place des sites qui permettront plus d’interactions avec leurs visiteurs. Leur objectif ne sera plus simplement de fournir des informations à leurs consommateurs mais aussi d’obtenir des feedbacks en retour. Les blogs, newsletter, réseaux sociaux et les communautés professionnels vont continuer de croître en importance. Le spécialiste conclut ses prédictions en rappelant que les technologies sont avant tout un outil qu’il convient d’utiliser au mieux pour entretenir du relationnel.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas