Neuf internautes sur dix drogués à l'email

Par 29 juin 2005
Mots-clés : Smart city

Plus de neuf internautes sur dix (91 %) ne pourraient plus se passer de l'e-mail, selon une étude rendue publique mardi par Ipsos et Club Internet. Elle montre que la recherche d'informations...

Plus de neuf internautes sur dix (91 %) ne pourraient plus se passer de l'e-mail, selon une étude rendue publique mardi par Ipsos et Club Internet. Elle montre que la recherche d'informations pratiques s'effectue désormais majoritairement en ligne et que le Web est devenu le média préféré des internautes, loin devant la télévision ou le téléphone mobile.

Outre l'échange d'e-mails, les internautes interrogés ne pourraient également plus se passer de la banque en ligne (52 %), des services administratifs (42 %) ou de l' e-commerce (38 %). Cette proportion est plus forte chez les abonnés à l'Internet haut débit.

L'utilisation d'Internet est considérée comme un gain de temps par un internaute sur deux. Le temps qu'ils y consacrent modifie l'organisation de leur temps : 47 % des sondés déclarent que l'usage du Web a diminué le temps qu'ils passent devant la télévision, 32 % qu'il diminue le temps consacré à la lecture et 26 % affirment que leur temps de sommeil en pâtit.

Les internautes déclarent également attendre toujours plus de services d'Internet, ce qui indique selon l'étude que ce média est d'avantage perçu comme un moyen que comme une fin en soi. 60 % des abonnés interrogés souhaitent pouvoir s'y connecter à tout moment et en tout lieu et 48 % considèrent les films et la vidéo comme une priorité. Enfin, 46 % aspirent à pouvoir travailler ou étudier, de chez eux, grâce au Web.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas