New York devient le centre de mesure des communications IP

Par 19 février 2008

Le projet New York Talk Exchange se propose de représenter visuellement et en temps réel les flux de communication IP et voix réalisés avec le reste du monde. Une démarche visant à montrer la "globalisation en action".

Les télécommunications peuvent en dire long sur l'identité d'une ville ou d'un territoire. C'est la conclusion que l'on peut tirer au regard du projet New York Talk Exchange (NYTE) mené de front par les chercheur du MIT. Celui-ci vise en effet à révéler l'ampleur des interactions entre New York et le reste du monde à travers l'analyse des flux de communication traversant la ville. "C'est comme montrer le cœur de la ville qui bat en temps réel et la façon dont il est relié au réseau global des villes du monde entier", commente Carlo Ratti, professeur au MIT. Ces mesures seront l'objet de représentations visuelles dynamiques prochainement projetées au Musée d'art moderne de la ville.
Visualiser la globalisation
Un premier mode de visualisation présentera la ville sous forme d'une animation 3D en temps réel. Les visiteurs de l'exposition Design and the Elastic Mind pourront ainsi observer les flux de communication en direction d'autres villes du monde tels qu'ils se réalisent à la seconde près. Une représentation qui illustre concrètement le phénomène de globalisation, selon les initiateurs du projet. Une seconde illustration nommée poétiquement "Pulse of the Planet" représentera les évolutions de ces communications à l'échelle du globe et au rythme du changement d'heure. Troisième possibilité : un plan affichant les cinq grands districts de la ville montrera à quelle partie du monde chaque quartier est le plus souvent connecté.    
Statistiques voix et IP
Il apparaît par exemple que Toronto (Canada) est la première ville de destination des appels provenant de Manhattan tandis que Mumbai (Inde) est à la onzième position si l'on se place dans le quartier du Quenns. Le projet NYTE exploite les données mises à disposition par le réseau de communication d'AT&T. Celles-ci mesurent le volume de trafic réalisé par IP et les services de voix à un moment donné. Elles sont traitées pour être ensuite retranscrites sous forme visuelle. Si les visiteurs du Musée d'art moderne de New York auront la possibilité de voir ces représentations de visu, celles-ci seront également accessibles depuis le site du senseable city lab. 

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas