New York s'impose comme un modèle de hub technologique urbain

Par 14 novembre 2014
new york

New York se présente comme un concurrent très sérieux de la Silicon Valley avec un écosystème startups bien à elle.

En seulement 10 ans, New York City a su s'imposer comme le premier concentrateur urbain de talents du secteur technologique avec plus de 2 200 startups créées, 53 000 nouveaux emplois proposés et 14 milliards d'investissements dans ce domaine entre 2003 et 2013.

Un exemple, donc, pour les autres villes du monde ? C'est en effet l'analyse récente qu'offre l'organisation à but non-lucratif, Endeavor, qui s'occupe d'aider les entrepreneurs à se développer. Et pour appuyer leurs propos, les analystes d'Endeavor ont pris en compte les données de près de 2 500 entreprises new-yorkaises. Celles-ci prouvent que les entrepreneurs new-yorkais sont plus à même que leurs voisins de se lancer dans le défi de monter une nouvelle startup, d'encourager leurs salariés à faire de même, de devenir mentors, angels et d'inspirer leurs pairs.

Autre mythe que le secteur tech de NY City brise : le profil des entrepreneurs eux-mêmes. En effet, l'étude démontre que la moyenne d'âge du créateur de startup est de 31 ans (voir image ci-dessous issue de l'étude) au moment du lancement et que ceux-ci ont très rarement une éducation technique (65% ne sont pas issus de parcours scientifiques). D'ailleurs, ceux-ci sont rarement originaires de NY même. Ainsi, Endeavor que 82% des créateurs d'entreprises viennent de l'extérieur.

Et pour les analystes d'Endeavor, New-York ne serait qu'à ses débuts. En se basant sur l'augmentation de 26% entre 2010 et 2013 du nombre de salariés du secteur, ils ont évalué que la ville pourrait dégager 160 millions de dollars d'ici 2019 et 500 millions de dollars d'ici 2024 issus des impôts de ces entrepreneurs. Plus encore, l'étude explique que New-York pourrait dépasser, grâce à sa croissance impressionnante, la Silicon Valley...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas