News Bank souhaite se différencier pour se développer en France.

Par 12 février 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Directeur du marketing et de la communication, Nicolas de Barrau explique "dans le secteur automobile par exemple, nous sommes le seul établissement spécialisé à offrir à la fois le financement de...

Directeur du marketing et de la communication, Nicolas de Barrau explique
"dans le secteur automobile par exemple, nous sommes le seul établissement
spécialisé à offrir à la fois le financement des réseaux, le financement
des particuliers et la fidélisation. Nous misons sur le télémarketing de
fidélisation. Le nouveau service exclusif Dealer Alert en est une
illustration dans le secteur des professionnels de l'automobile".
Dealer Alert récolte les informations issues des contacts réguliers opérés
par les téléconseillers auprès des emprunteurs auto, informations
redistribuées aux distributeurs par téléphone, fax ou courrier. Ainsi,
lorsqu'au cours d'un entretien, un téléconseiller détecte l'intention
d'achat d'un nouveau véhicule, il prévient aussitôt le concessionnaire
automobile. "Cette formule novatrice en France a été mise au point par
Capital Bank au Royaume-Uni. En France, l'accueil des professionnels est
tout à fait favorable". "Fréquemment le monde bancaire considère que la
relation commerciale avec le client s'interrompt lorsque le produit
financier lui a été vendu. Pour nous, la relation débute lorsque la vente
a eu lieu pour deux raisons : le client représente notre seule matière
première et il continue d'être un consommateur potentiel".
Ce service pourrait être étendu à d'autres secteurs d'activité. "Le
meuble, la moto, par exemple. News Bank a réalisé 70 % des dossiers en VN,
contre 30 % en VO. L'équipe commerciale qui compte quinze salariés sera
renforcée cette année. Elle couvre plusieurs départements et a une grande
autonomie d'action. Les commerciaux bénéficient de notre outil plate-forme
téléphonique qui leur permet de travailler en binôme. Côté distribution
automobile, nous comptons près de 80 % d'apporteurs concessionnaires
contre 20 % d'agents".
Ayant signé son premier partenariat en septembre 1998 avec le Comptoir des
Entrepreneurs, News Bank poursuit sa recherche d'accords dans différents
secteurs d'activité "nous préférons garder secret l'évolution de nos
partenariats. En effet, nous faisons l'objet de contre-attaques de nos
concurrents".
(Financement des Particuliers - février 1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas