Nissan embarque la radio par satellite dans ses modèles européens

Par 15 janvier 2008

Les véhicules du constructeur franco-japonais vont prochainement intégrer des technologies de réception radio par satellite. Une première européenne qui préfigure le marché de la radiodiffusion satellitaire sur le Vieux-Continent.

L'introduction de la radio par satellite en Europe passera vraisemblablement par la voiture. Nissan et la société de diffusion par satellite ONDAS Media ont signé un accord portant sur l'installation de récepteurs radio par satellite dans les véhicules du constructeur destinés au marché européen. Le développement par ONDAS des équipements embarquant cette technologie de réception serait d'ores et déjà en cours. "Les autoradios équipant les véhicules Nissan seront les plus évolués du marché et pourront recevoir des centaines de stations ainsi que des services de données", a déclaré Dave Krueger, directeur opérationnel pour ONDAS Media.
Fiabilité, diversité, mobilité
Les avantages de la radio par satellite sont multiples. Les services s'appuyant sur cette technologie bénéficient ainsi d'une portée considérablement supérieure à celle de la radio traditionnelle. Ce type de signal ne nécessite en outre qu'un simple dispositif de réception, autorisant des transmissions fiables en situation de mobilité. Du point de vue de l'utilisateur, l'offre de programmes accessibles (vidéo, audio, données) est également beaucoup plus riche par ce biais numérique. ONDAS, qui vient de signer un accord préliminaire avec Space Systems pour le développement de son infrastructure satellite, se fixe l'objectif de commercialiser une offre complète de contenus en Europe d'ici 2011. D'après la société, ce nouveau partenariat avec Nissan porterait à plus d'un million le nombre de ses récepteurs radio par satellite prévendus.            
Offensive américaine
L'annonce de ce rapprochement intervient au moment où les sociétés américaines que sont Worldspace et Delphi ont décidé de s'allier pour la conquête d'un marché européen en devenir. La première, spécialisée dans la fourniture de contenus par radio satellite, devrait s'appuyer sur les technologies de réception de la seconde pour inonder le Vieux-Continent. Annoncé lors du CES de Las Vegas, "le premier récepteur portable de radio par satellite pour le marché européen" devrait être lancé par les deux américains dès 2009 en Italie. A noter : la radio par satellite connaît un certain succès aux Etats-Unis. La généralisation de ces technologies de radiodiffusion n'est cependant pas pour demain en Europe. Des obstacles réglementaires subsistent encore.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas