Nokia attaque le milieu de gamme et lance le 3220

Par 01 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

C’est une erreur stratégique qui vaut aujourd’hui à Nokia de perdre des parts de marché. Le fabricant finlandais a eu le tort de négliger sa production de téléphones portables sur les modèles de...

C’est une erreur stratégique qui vaut aujourd’hui à Nokia de perdre des parts de marché. Le fabricant finlandais a eu le tort de négliger sa production de téléphones portables sur les modèles de milieu de gamme. Alors que ses concurrents proposent déjà des mobiles attrayants, dotés d’écrans couleur et d’appareils photos numériques, Nokia s’est beaucoup trop concentré sur les appareils destinés aux services de troisième génération. Samsung, Motorola et d’autres ont bien entendu profité de cette lacune du leader pour lui grignoter des parts de marché. Aujourd’hui, Nokia tente de se relever et de mettre fin à cette tendance en lançant un nouveau téléphone portable, le 3220, qui sera commercialisé dès cet été en Europe, en Asie et en Amérique. Ce modèle, qui devrait être vendu autour de 250 euros, comprend un appareil photo et une application d’envoi de messages qui présentent la particularité d’utiliser la lumière de diodes placées à l’arrière du téléphone pour envoyer des images ou des textes. Cette technologie, baptisée « light messaging » sera-t-elle assez attrayante pour compenser les baisses de résultat du finlandais ? Il est permis d’en douter, puisqu’à l’heure qu’il est les analystes tablent sur une baisse de 5 % des ventes nettes du groupe, à 6,7 milliards d’euros, et sur une diminution notable des parts de marché de Nokia en 2004. Celles-ci atteindraient péniblement les 33 % sur l’année. (Atelier groupe BNP Paribas - 01/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas