Nokia et Intel parient sur la 3D mobile

Par 25 août 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour introduire des contenus en trois dimensions sur les terminaux mobiles, les deux groupes ouvrent un centre de recherche commun en Finlande.

L'accès aux environnements immersifs (du type Second Life) est encore largement limité aux ordinateurs personnels (PC). Pourquoi ne pas proposer des contenus en trois dimensions pour les nouvelles générations d'appareils mobiles (ordiphones, ou tablettes tactiles, par exemple) ? Nokia et Intel ont choisi d'ouvrir un centre de recherche commun en Finlande, au sein de l'université d'Oulu. L'objectif est de rassembler des équipes de scientifiques des deux entreprises pour élaborer, d'ici à 2013, des interfaces mobiles intégrant la 3D.
Développer des appareils immersifs
Plusieurs supports sont mis à leur disposition dans le centre d'innovation pour développer des technologies permettant d'ajouter des contenus immersifs dans différents types d'appareils : téléphones mobiles, netbooks, tablettes tactiles, systèmes interactifs embarqués dans les véhicules, et même téléviseurs. La principale orientation du projet de recherche consiste à développer un logiciel immersif dont les contenus seront adaptés à la taille de l'écran (tactile) d'un appareil mobile. Et le tout sans avoir à porter de lunettes spécifiques.
La réalité augmentée au cœur du projet
L'un des buts recherchés est également de concevoir des applications de réalité augmentée. Les chercheurs recrutés fonderont leurs travaux sur le système d'exploitation mobile en open-source, baptisé MeeGo, précédemment lancé par le duo Nokia et Intel. Les deux entreprises ont en effet choisi de fusionner leur système d'exploitation respectif (Maemo pour Nokia et Moblin pour Intel). A noter : d'autres grands noms du secteur ont également fait le choix de développer leur OS mobile sur un modèle en open-source.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas