Nokia et Philips testent le paiement du ticket de bus par téléphone portable

Par 04 novembre 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

En janvier prochain, les utilisateurs des bus urbains dans la ville de Hanau, près de Francfort en Allemagne, pourront payer leurs tickets de transport grâce à leur téléphone portable. Il leur...

En janvier prochain, les utilisateurs des bus urbains dans la ville de Hanau, près de Francfort en Allemagne, pourront payer leurs tickets de transport grâce à leur téléphone portable. Il leur suffira d'apposer celui-ci contre le lecteur situé à l'intérieur du véhicule. Seule condition : avoir en sa possession le Nokia 3220, puisque c'est le fabricant finlandais lui-même qui s'est chargé de mettre en place la nouvelle solution. Les voyageurs pourront également s'informer sur les horaires des bus et les conditions de trafic directement sur leur téléphone. Sur le plan technologique, Nokia s'est associé à Philips pour développer une solution basée sur Near Field Communication, la technologie développée conjointement par Philips et Sony qui permet de transférer des données entre différents appareils. Les deux partenaires se sont naturellement associés à la compagnie de transport public Rhein-Main Verkehrsverbund, qui présente l'innovation comme un moyen idéal d'éviter les queues à l'entrée de l'autobus et d'acheter plus facilement ses titres de transport. Des privilèges bien entendu réservés aux possesseurs d'un Nokia 3220 : l'on imagine que leur proportion, sur la population totale des habitués du bus, n'est pas très élevée... (Atelier groupe BNP Paribas - 04/11/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas