Nokia Siemens annonce la suppression de 9000 emplois pour 2010

Par 07 mai 2007
Mots-clés : Digital Working, Europe

Nokia Siemens Networks licencie. La coentreprise vient d'annoncer la suppression d'ici 2010 de 9000 emplois dans le monde. Raison invoquée: économiser 1,5 milliard d'euros. Selon le groupe...

Nokia Siemens Networks licencie. La coentreprise vient d'annoncer la suppression d'ici 2010 de 9 000 emplois dans le monde. Raison invoquée : économiser 1.5 milliard d'euros.
 
Selon le groupe, ces suppressions avaient été annoncées dès juin 2006, date de la fusion des activités de réseaux des deux entreprises. A l'origine, la coentreprise tablait sur le licenciement d'environ 15 % des ses effectifs, soit 6 000 à 9 000 personnes sur les 60 000 postes de la firme.
 
2 900 postes devraient être supprimés en Allemagne, et 1 700 en Finlande, les deux pays d'origine des deux sociétés. D'autres vagues de licenciements devraient ensuite suivre, pour parvenir à un total de 9000 postes supprimés.
 
"C'est une décision nécessaire pour assurer la compétitivité présente et future de Nokia Siemens Networks. Je sais que les mesures annoncées aujourd'hui seront difficiles pour certains, mais il est de notre responsabilité de créer une entreprise gagnante qui puisse garantir de véritables opportunités à l'avenir pour ses employés, des retours décents à ses actionnaires ainsi que des produits, des services et des solutions à bon prix pour ses clients", a précisé Simon Beresford-Wylie, le p-dg du groupe.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 07/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas