Nokia voit la fin des baladeurs MP3 et des caméscopes

Par 21 mars 2006
Mots-clés : Future of Retail

Nous nous demandions récemment si les téléphones équipés de fonctionnalités multimédias avaient le potentiel de détrôner les appareils dédiés à l'un de ses usages. Pour le finlandais Nokia, la...

Nous nous demandions récemment si les téléphones équipés de fonctionnalités multimédias avaient le potentiel de détrôner les appareils dédiés à l'un de ses usages. Pour le finlandais Nokia, la réponse à cette question ne fait aucun doute : nous n'utiliserons bientôt plus que des téléphones !
 
En janvier dernier, le spécialiste de la photo Konica Minolta annonçait qu'il se retirait du marché. Pour Nokia, qui a vendu l'an dernier 100 millions de téléphones équipés d'appareils photo, la cause de cette cessation d'activité ne fait guère de doutes.
 
Anssi Vanjoki, directeur de la division multimédia du finlandais, va même plus loin : "D'ici six à douze mois, il y aura de nombreuses autres annonces de ce genre. Les prochains qui disparaîtront sont les fabricants de baladeurs musicaux et ensuite les fabricants de caméras vidéo", aurait-il ainsi affirmé selon le Financial Times.
 
Il est vrai qu'un téléphone peut aisément remplacer un baladeur numérique dès lors qu'on l'équipe d'un circuit son correct, d'une capacité de stockage suffisante et d'écouteurs de bonne qualité. Pour les appareils photo, les constructeurs parviennent à insérer des objectifs corrects dans leurs téléphones, mais ces derniers n'égalent que rarement les appareils dédiés. Quant à la vidéo... les possibilités des combinés actuels ne feront pas d'ombre aux fabricants de caméscopes.
 
Mais Nokia, qui a produit 40 millions de téléphones baladeurs en 2005 et envisage sereinement de doubler ce chiffre en 2006, ne s'adresse pas aux puristes de la photographie, de la musique ou de la vidéo. Le finlandais cible plutôt une génération pour laquelle le téléphone portable est un moyen de reconnaissance sociale et qui rêve de combinés dernier cri.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 21/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas