Noms de domaines : le .XXX rejeté par l'Icann

Par 19 septembre 2005
Mots-clés : Smart city

L'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) reviendrait-elle sur ses pas ? Après avoir donné, en juin dernier, son accord de principe sur l'adoption du nom de domaine .xxx pour...

L'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) reviendrait-elle sur ses pas ? Après avoir donné, en juin dernier, son accord de principe sur l'adoption du nom de domaine .xxx pour rassembler tous les sites pornographiques, elle reporte sine die pour la deuxième fois sa mise en place.

Qui a convaincu l'Icann ? Le plaidoyer des organisations conservatrices ? Celui de certains sites pornographiques qui ont peur qu'un .xxx facilite la censure ? L'administration Bush s'était elle-même opposée au "quartier rouge virtuel exclusivement réservé à la pornographie sur Internet ". La Family Research Council , une organisation conservatrice, avait estimé que ce nom de domaine allait "submerger les maisons, bibliothèques et la société de pornographie".

Les arguments avancés pour l'adoption du .xxx sont nombreux. Il permettrait d'éviter les erreurs de saisie commises par les jeunes et les moins jeunes. Pour consulter les petites annonces Craiglist, il faut taper www.craigslist.com et non pas www.craiglist.com qui vous amène sur un site pornographique. Le .xxx permettrait également de faciliter le filtrage.

L'adoption est reportée " à une date future". Cette décision est complexe. L'industrie pornographique sur Internet rapporte 12 milliards de dollars par an.

Par ailleurs, l'ICann a accepté le .cat comme prévu. L'extension s'adresse aux noms de domaines, personnes ou administrations qui mettent en valeur la langue catalane.

A ce sujet, lire aussi :

L'Icann accepte l'extension ".xxx" pour les sites à caractère pornographique (03/06/2005)

(Atelier groupe BNP Paribas- 19/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas