En Norvège, les robots deviennent plus intuitifs en prenant exemple sur les humains

Par 13 mai 2013 1 commentaire
robot humain

La cybernétique est une industrie en pleine expansion. Pour cause, les robots font de plus en plus partie de notre quotidien et devraient sous peu, par mimétisme, se comporter comme les humains.

Les chercheurs norvégiens de l'Université des sciences et technologies qui travaillent collaboration avec la SINTEF (Fondation pour la recherche scientifique et industrielle) mettent actuellement au point des prototypes de robots réagissant en mimétisme avec l'Homme. Pour Ingrid Schjolberg, qui coordonne ces équipes de chercheurs, ces nouvelles approches d'apprentissage pour robots ne représentent que des avantages pour l'industrie manufacturière qui utilisent déjà ces technologies. "Les robots sont utilisés sur des chaînes d'assemblage et de montage dans l'industrie automobile notamment. Ces robots sont pré-programmés et relativement inflexibles. Nous voulons les rendre plus intuitifs." Et parmi les prototypes développés, on retrouve notamment une commande de la main via kinect et une à partir du visage via électrodes.

Des robots de plus en plus intuitifs

Signe Moe, une des chercheuses de l'équipe travaille sur la commande du robot grâce aux mouvements de ses bras. Pour ce faire, elle utilise la technologie de la caméra Kinect, qui a déjà fait ses preuves dans le milieu des jeux vidéos pour guider le robot. La caméra dispose d'algorithme qui peuvent tracer les mouvements de la main. "Tout ce que nous avons à faire est de transporter ces données pour définir la position que nous voulons que le robot prenne et mettre en place un système de communication entre les capteurs de la caméra et le robot", explique Signe Moe. L'intérêt d'une caméra Kinect est aussi que les jeunes générations, habituées à utiliser cette technologie comprennent rapidement comment fonctionne le robot et n'ont aucun mal à s'en servir. Il s'agit donc d'un produit plus simple à utiliser et qui pourrait entrer dans notre quotidien sans que cela bouleverse totalement nos habitudes.

Un robot contrôlé par la pensée

Un autre chercheur, Angel Perez Garcia, développe actuellement une méthode pour faire bouger son robot grâce aux muscles de son visage. "J'utilise les mouvements de mes yeux, de mes sourcils et d'autres parties de mon visage pour commander le robot grâce à des électrodes attachées à mon crâne", explique-t-il. Ses grimages génèrent une activité électrique lues par les électrodes. Les signaux sont alors interprétés par un processeur qui les transforment en messages envoyés au robot et lui dictent comment bouger. Si les chercheurs norvégiens tentent d'adapter le fonctionnement des robots à celui des humains, c'est pour qu'ils soient plus faciles à manœuvrer. "Notre but n'est plus de programmer des robots de manière traditionnelle, en utilisant un tableau de bord avec des boutons pour les diriger manœuvrée par un homme. Nous voulons que l'homme devienne ce tableau de bord", conclut Ingrid Schjolberg.

Haut de page

1 Commentaire

série sur arte: real humains

Soumis par zaza (non vérifié) - le 26 juin 2013 à 16h33

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas