Nouveau débouché pour les développeurs d'applications en ligne

Par 29 février 2008

En parallèle de ses applications en ligne, NetSuite propose une plate-forme de développement de type SaaS. Un pas de plus vers la généralisation des infrastructures de développement déportées.

Le succès des plates-formes de développement d'applications "as a service" ne se dément pas. C'est au tour de NetSuite de lancer sa solution de développement online. Celle-ci, baptisée NS-BOS (NetSuite Business Operating System), propose aux professionnels de développer leurs propres applications en ligne. Le langage de programmation est basé sur JavaScript. L'ensemble des applications transverses de type messagerie ou gestion de la paie pourront y être développées. A terme, des applications métiers pourraient voir le jour de cette manière. Mais, explique à L'Atelier Guillaume Plouin, responsable de la veille technologique chez SQLI, "la clientèle potentielle est encore réduite". Selon NetSuite, la solution ne comportera pas de coûts additionnels pour les développeurs.
Vers une vision commune
Intérêt pour les professionnels de basculer sur ce type de modèle hébergé : la possibilité de réduire les coûts de développement et de maintenance. Et de profiter d'une infrastructure accessible en permanence. Ce, en toute sécurité. "Ces plates-formes bouleversent complètement la manière de travailler des développeurs", estime Guillaume Plouin. "Ceux-ci doivent désormais œuvrer au sein d'un environnement abstrait, où même les logiciels sont hébergés. Ces nouvelles manières de développer les couches applicatives sont très novatrices", ajoute-t-il. L'initiative de NetSuite, elle, l'est un peu moins. La solution est en effet dans la lignée de celles lancées par Salesforce.
Développement d'applications transverses
Les enjeux de cette généralisation des solutions de développement online n'en sont pas moins importants. "Après une première phase de dispersion, la multiplication des acteurs pourrait permettre de développer le secteur d'une manière plus harmonieuse". "C'est-à-dire la possibilité d'utiliser des outils comme les langages de développement identiques", souligne le fondateur du blog Tendance-it et chroniqueur de L'Atelier. Autant de nouvelles initiatives qui permettent d'envisager le transfert d'applications d'une plate-forme à l'autre.

 A ce sujet lire sur le site de L'Atelier :

EMC débute dans le SaaS avec la sauvegarde de fichiers (22/01/2008)
La mobilité dépend des applications omniprésentes et adaptables (07/01/2008)
Le logiciel en tant que service stimule la relation client (10/09/2007)
Le logiciel en tant que service continue sa percée (09/08/2007)

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas