Le nouveau feuilleton de cette fin d'été pourrait bien être le projet de

Par 28 août 1997

fusion de BT et de MCI. 1/ La nouvelle version du projet de rachat de MCI par BT n'arrive pas à convaincre les investisseurs. Certaines des clauses de ce nouvel accord les inquiètent même. L'acti...

fusion de BT et de MCI.

1/ La nouvelle version du projet de rachat de MCI par BT n'arrive pas à
convaincre les investisseurs. Certaines des clauses de ce nouvel accord
les inquiètent même. L'action BT qui a perdu mardi 5 % à la Bourse de
Londres, a poursuivi hier sa baisse lors des révélations sur le contenu du
nouvel accord. En effet, lors d'un exposé à la City de Londres, Douglas
Maine, directeur financier de MCI, a révélé que la société s'apprêtait à
provisionner plusieurs centaines de millions, voire un milliard de dollars
(plus de 6 milliards de F) pour parer à des résultats décevants sur son
métier de base, les communications longue distance. La communauté
financière est d'autant plus inquiète que cette annonce vient après celle
de juillet dans laquelle MCI annonçait qu'il allait perdre 800 millions de
dollars sur les communications locales américaines. Selon Richard Jones,
analyste pour la banque japonaise Yamaichi, "cette provision due aux
difficultés de MCI sur le marché des communications longue distance est
inquiétante parce que c'est le coeur de leurs activités". Ces informations
auraient dû être mises à la disposition des actionnaires de BT et MCI dès
vendredi selon cet expert.
(Le Figaro - La Tribune - 28/08/1997)

2/ Un malheur n'arrivant jamais seul, les modalités de fusion avec BT sont
contestées par un actionnaire de MCI.
Benjamin Brown, actionnaire de MCI, contestant la nouvelle version de
l'accord de fusion, vient de saisir un tribunal de Wilmington dans l'Etat
du Delaware pour faire arrêter le processus de fusion entre les deux
groupes. La justice américaine va donc devoir examiner le projet d'union
entre l'opérateur britannique BT et l'américain MCI.
(La Tribune - 28/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas