Nouveau souffle pour les investissements technologiques en 2010

Par 23 décembre 2009

Alors que de nombreux projets avaient été mis de côté cette année pour cause de récession, l'année à venir s'annonce plus optimiste : plus de la moitié des entreprises pensent augmenter leur budget TIC.

Les fournisseurs technologiques n'ont décidément pas de souci à se faire : McKinsey annonçait récemment que les investissements liés aux TIC allaient augmenter dans les années à venir. Ces dernières participant à la réduction des coûts et à l'amélioration des performances. Computer Economics n'en pense pas moins. Selon le cabinet, l'année à venir sera celle de la stabilisation et de la relance de projets mis de côté en 2009 pour cause de récession. Le budget consacré aux investissements technologiques ne devrait donc pas baisser. Au contraire, une hausse de 2 % est attendue. Plus de la moitié des compagnies s'apprêtent en effet à remettre le pied sur l'accélérateur en matière d'investissements dans les TIC.
Un tiers des entreprises maintiendra son budget 2010 sur celui de 2009
Elles ne sont que 15 % à affirmer continuer à réduire leur budget. Les 30 % restants pensent maintenir leur niveau de dépense sur celui de l'année 2009. "Les cadres du secteur technologique sont préparés à une année d'ajustement, qui évoluera en fonction de la situation économique", note Frank Scavo, président de Computer Economics. En ce qui concerne l'année qui vient de s'écouler, le cabinet a interrogé les cadres du secteur technologique pour savoir si leur entreprise avait réalisé des changements dans leur budget opérationnel dédié aux TIC dans les trois derniers mois. Résultat ? Près de la moitié a répondu par l'affirmative.
Moins de coupes budgétaires ?
Mais pour 30 % d'entre eux, les changements réalisés ont consisté en des coupes budgétaires. Les 20 % restants annoncent avoir noté des augmentations dans les investissements consacrés par leur compagnie au secteur technologique. Des conclusions peu optimistes, mais qui restent plus encourageantes que celles obtenues l'année précédente : à ce moment là, c'est un tiers des entreprises qui expliquaient réduire leur budget. 10 % seulement exprimaient la volonté d'investir dans les technologies. L'étude a été réalisée auprès d'une centaine de compagnies situées aux Etats-Unis et au Canada.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas