Nouveautés chez Google : vidéo à la demande et logiciel pour explorer la Terre en 3D

Par 29 juin 2005
Mots-clés : Smart city

Le plus célèbre des moteurs de recherche n'en finit pas de diversifier ses activités. Il s'attaque maintenant à la vidéo en ligne et à la visualisation, en 3D s'il vous plaît, de notre planète.

Le plus célèbre des moteurs de recherche n'en finit pas de diversifier ses activités. Il s'attaque maintenant à la vidéo en ligne et à la visualisation, en 3D s'il vous plaît, de notre planète.

Le logiciel Google Video Viewer permet de visualiser toutes les vidéos disponibles sur le moteur de recherche spécialisé de Google. Des vidéos gratuites seront proposées grâce à un appel que Google a lancé à ses utilisateurs pour qu'ils lui fassent parvenir leurs vidéos, personnelles ou professionnelles. Un partenariat avec des chaînes de télévision permettra quant à lui de proposer du contenu payant. Google devrait ainsi disposer de vidéos en provenance des chaînes ABC, NBC, CNN ou FoxNews. D'autres seront fournies par l'Unicef, Greenpeace ou GameSpot.com.

Google Video Viewer ne fonctionne qu'avec le moteur de recherche de Google et la compatibilité n'est pour le moment assurée qu'avec les navigateurs Internet Explorer et Firefox sous Windows. Les concurrents de Google dans ce domaine – Yahoo, Blinkx - fonctionnent différemment : utilisant les lecteurs multimédia de Microsoft et RealNetworks, ils renvoient généralement au site d'origine hébergeant les vidéos.

Par ailleurs, le moteur de recherche lance également Google Earth en complément à Google Maps. Il s'agit d'un logiciel qui permet d'explorer la planète en affichant des modélisations en trois dimensions du sol.

Google Earth affiche une représentation topographique en 3D des terrains à partir de données téléchargées sur Internet et d'une technologie de modélisation tridimensionnelle fournie par la société Keyhole, rachetée par Google en octobre 2004. Zooms, changements de point de vue et définitions de zones « favorites » sont de la partie. Les principaux édifices de 38 villes américaines sont représentés en détail.

Cette version bêta est proposée en trois versions . La première, destinée aux particuliers, est gratuite mais délivre des images de qualité limitée. La version « Plus », proposée moyennant la signature d'un abonnement annuel de 20 dollars, permet d'obtenir des images de meilleure qualité et récupère les données GPS. La troisième déclinaison s'adresse aux professionnels et, pour un prix de 400 dollars par an , fournit des images en haute résolution et des instruments de mesure.

Compatible avec Windows 2000 et XP, Google Earth exige au minimum pour fonctionner un Pentium III à 500 MHz, 128 Mo de mémoire vive et un espace disque de 400 Mo. Une connexion haut débit est requise pour la récupération des données.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas