Les nouvelles technologies attirent toujours les investisseurs

Par 20 octobre 2009
Mots-clés : Smart city

Le secteur high-tech fait partie des marchés les plus attractifs pour les ''capital risqueurs''. Les entreprises liées au 2.0 y sont plus attrayantes que les éditeurs classiques.

Malgré le repli global des investissements au troisième semestre 2009, le secteur technologique continue de bénéficier de financements stables. Dow Jones VentureSource révèle que les technologies de l'information et de la communication (TIC) tiennent le haut du palmarès, devançant même le secteur médical, un des plus attractifs du marché. "C'est également la première fois que les investissements dans le Web 2.0 dépassent le secteur des logiciels", précise Jessica Canning, directrice de recherche chez Dow Jones VentureStore.
Les technologies toujours attractives
"Si le rétablissement des TIC suite à la crise a été lent, les investissements dans les services Web ont quasi doublé dans le troisième trimestre par rapport au début de l'année". Ce secteur a cumulé un investissement de plus de six cent millions de dollars. Ce qui signifie une hausse de 11% par rapport à la même période en 2008. Cela ne fait pas oublier que les investissements en capital-risque ont connu une chute spectaculaire dans le troisième trimestre 2009 : moins 40% par rapport à la même période il y a un an.
Les investissements en baisse pour le reste des secteurs
Ces résultats sont comparables à ceux de 2003, une année noire pour l'investissement en capital de risque, soulignent les responsables de l'étude. Selon Jessica Canning, suite à la récession, les investisseurs attendent un contexte plus favorable. "Le rythme actuel va vraisemblablement persister tout au long de l'année 2010, affirme Scott Austin, rédacteur de Dow Jones VentureWire. Avec moins d'argent à faire travailler, les entreprises préfèrent investir uniquement dans les projets les plus prometteurs et rentables".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas