Noyau dur pour Olivetti.

Par 05 novembre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le holding Bell vient d’acquérir 8,02 % du capital d’Olivetti avec l’intention de monter à 10 %. Cette nouvelle a été bien accueillie par la Bourse de Milan. Tout en précisant que son partenaire M...

Le holding Bell vient d’acquérir 8,02 % du capital d’Olivetti avec
l’intention de monter à 10 %. Cette nouvelle a été bien accueillie par la
Bourse de Milan.
Tout en précisant que son partenaire Mannesmann dans la téléphonie fixe
avait été informé de cette opération, Olivetti indique dans un communiqué,
“les actionnaires de Bell SA ont l’intention d’offrir à Olivetti un
partenariat stable, et ont conclu entre eux un accord sur trois ans durant
lesquels chaque décision relative à Olivetti et à Bell sera prise à la
majorité d’au moins 75 % du capital”.
Aucune précision sur les conditions financières de l’acquisition par Bell
n’a été fournie.
Revenu pour la première fois depuis six ans aux bénéfices en 1997,
Olivetti a terminé le premier semestre 1998 par une perte consolidée avant
impôts de 347 millions de F, contre une perte de 1,13 milliard au premier
semestre 1997.
(La Tribune 05/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas