Nozicaa présente sa solution Universal Média Serveuret s’apprete à

Par 08 janvier 2002 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail, Europe

lancer un portail pour les fans des deux roues. La solution Universal Média Serveur (UMS), plate-forme logicielle industrialisant la mise en ligne du contenu, quel que soit le support final (site...

lancer un portail pour les fans des deux roues.
La solution Universal Média Serveur (UMS), plate-forme logicielle
industrialisant la mise en ligne du contenu, quel que soit le support
final (site web, WAP …), bénéficie du label «technologie innovante»
décernée par l’ANVAR. Commercialisée 30 500 euros avec 7 % de frais
annuels de mise à jour et de maintenance, UMS cible les PME-PMI éditrices
de contenu sur plusieurs supports (minitel, publications papier …). Sans
changer ses méthodes de travail habituelles, et en paramétrant au
préalable la taille appropriée, le rédacteur importe dans la solution ses
articles, mis automatiquement au format souhaité et dupliqué
éventuellement. Grace à un module de gestion commerciale des contenus, UMS
assure aussi le suivi des relations clients.
Nozicaa propose parallèlement son expertise aux sociétés en quete de
conseils pour développer leur démarche Internet. Après une phase d’écoute
des besoins réels du prospect, une définition conjointe de la stratégie
intervient avec l’assurance d’améliorer, soit la productivité, soit le
volume des ventes. Jean-Michel Foucaud, directeur général de Nozicaa,
explique que pour les sociétés souhaitant développer un modèle économique
en ligne «développer leur site Internet n’a de sens que s’il génère des
profits». La démarche est résolument pédagogique pour mieux s’adapter aux
préoccupations «métiers» des entreprises.
Ouest Télématique, nom de la société créée en 1988, située au Mans, avec
une activité de prestataire de services Minitel et une spécialisation sur
la gestion de contenu, produisait beaucoup de contenu pour des sociétés de
sports mécaniques. La société hébergeait près de 130 services. Sa
rémunération provenait de la conception des sites télématiques et de
royalties versées par France Télécom. La société, dont les équipes de R&D
ont collaboré avec des sociétés japonaises, a pris le nom de Nozicaa en
décembre 2000. Depuis, près de 35 projets de sites web lui ont été
confiés. Le budget moyen d’un site avoisine les 22 000 euros. Nozicaa
bénéficiera, pour la commercialisation de sa solution, des 610 000 euros
d’investissement que ses actionnaires, deux banques régionales, et
l’ANVAR, lui ont permis de réunir. La société sarthoise va ouvrir ses
bureaux à Paris en janvier afin de renforcer la commercialisation de ses
prestations.
Le secteur des motocycles (3 500 concessionnaires, 1,2 million de motards
français, 200 000 immatriculations en 2000 contre 85 000 en 1996) est un
véritable marché qui ne connaît pas de sites web dédiés ayant développé
une logique commerciale importante. Nozicaa, historiquement reliée aux
sports mécaniques par son implantation au Mans, a constitué une unité de
publication dédiée aux sports mécaniques. Le contenu de Nozicaa,
s’articulant autour de 27 produits déclinés à partir de grands évènements,
a déjà été acheté par la Fédération Française de Moto, Motul ou
l’Automobile Club de l’Ouest.
Nozicaa lancera son propre portail au printemps prochain, baptisé
Newsmoto.com. Les motards y trouveront toute l’information et les
résultats de ce sport. Grace à une information riche et renouvelée,
Nozicaa espère attirer les professionnels pour leur vendre des services
(ventes, déstockage, échanges ou cession de matériels). Son accès gratuit
pour les internautes devrait séduire les 10 000 visiteurs uniques par mois
nécessaires pour commencer de démarcher les professionnels.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 8/01/2002)

Haut de page

1 Commentaire

Autres articles concernant cette société sur http://bit.ly/aPUobU .

Soumis par NOZICAA (non vérifié) - le 23 août 2010 à 14h09

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas