Le numérique porte les secteurs du divertissement et des médias

Par 19 juin 2012
Tablette

D'ici à 2016, les dépenses consacrées au numérique devrait prendre de l'ampleur. Une aubaine pour les entreprises du secteur tant pour le contenu que pour la publicité.

Les secteurs du divertissement et des médias devraient bien se porter dans les cinq années à venir. Ainsi, selon une étude annuelle du PwC portant sur l'avenir de l'industrie d'ici à 2016, les possibilités offertes par le numérique seraient maintenant bien comprises par les acteurs du secteur, et le marché serait en phase de maturation. En effet, si les ventes mondiales de tablettes et de smartphones ont atteint un nouveau record, elles mettent en lumière les opportunités pécuniaires provenant d'une forte demande de contenu et de la publicité, avec des consommateurs toujours plus connectés, notamment sur mobile.

Les dépenses numériques s'étendent

Le rapport constate que la croissance dans les dépenses numériques continuera à dépasser la croissance des dépenses non-numériques au cours des cinq prochaines années, et ce de manière significative. En effet, les dépenses liées au digital vont prendre de plus en plus d'ampleur. En 2011, le rapport entre les deux était de 28% contre 72%. En 2016, il devrait être de 38% contre 62%. En effet, les dépenses mondiales liées au divertissement et aux médias ont augmenté de 4,9% en 2011 à 1,6 trillions de dollars. D'ici à 2016, le PwC prévoit une croissance annuelle de 5,7% pour atteindre 2,1 trillions.

Comprendre le comportement du consommateur

Ce sont les Etats-Unis qui enregistrent la plus forte hausse depuis 2007 et devraient atteindre 597 milliards de dollars en 2016. Ainsi, les dépenses liées au numérique représenteraient 31,5% des dépenses globales en divertissement et Médias dans le pays d'ici cinq ans, soit 21,7% de plus comparé à 2011. Quand à la publicité, les pays dont le marché devrait connaître la croissance la plus rapide entre 2012 et 2016 seraient la Chine (14,6%), la Russie et l'Indonésie (13,1% chacun) et le Brésil (9%). L'industrie est toutefois soumise aux changements de comportement des consommateurs, dont la compréhension n'a jamais été aussi importante aujourd'hui.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas