NVIDIA sous le coup de 51 plaintes pour entente sur les prix

Par 30 mai 2007

Le constructeur américain est accusé par certains de ses clients de s'être entendu avec AMD sur le prix des cartes graphiques...

Le constructeur américain est accusé par certains de ses clients de s'être entendu avec AMD sur le prix des cartes graphiques.
 
NVIDIA traverse une mauvaise passe. Il fait en effet l'objet de 51 plaintes civiles aux Etats-Unis. Le constructeur de cartes graphiques est en effet accusé d'avoir conclu des accords anti-concurrentiels avec AMD-ATI pour s'entendre sur le prix de vente des cartes graphiques.
Ces plaintes ont été déposées par des acheteurs de produits NVIDIA en Californie.
 
Des fournisseurs déjà surveillés par les autorités américaines
 
En novembre dernier, NVIDIA et AMD avaient déjà attiré l'œil de la justice,  suite au rachat d'ATI, un fabricant de cartes graphiques canadien, par AMD. Cette acquisition - réalisée en juillet 2006 pour 5,4 milliards de dollars - avait interpellé les autorités de régulation américaines qui avaient alors souhaité s'assurer que ce rachat ne violait pas les lois antitrust: NVIDIA était soupçonné d’avoir aidé AMD a racheter NVIDIA.
 
NVIDIA réfute les accusations
 
Même si la justice Outre-Atlantique n'a pour le moment fourni aucune preuve concluante, la suspicion demeure... C'est pourquoi des clients de NVIDIA l'accusent cette fois-ci d'entente sur les prix avec Advanced Micro Devices.
 
Le constructeur américain de cartes graphiques a déclaré que ces plaintes déposées se basent sur des allégations infondées. Il a également précisé qu'il n'hésiterait pas à se défendre "vigoureusement".
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas