Obligée de fermer ses portes physiques, une librairie reste ouverte grâce à son site.

Par 04 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

L'un des derniers commerces de livres scientifiques de la rue Linné (5è), Interférences doit définitivement fermer ses portes après 13 ans d'activité. Toutefois, cette disparition annoncée connaît...

L'un des derniers commerces de livres scientifiques de la rue Linné (5è),
Interférences doit définitivement fermer ses portes après 13 ans
d'activité. Toutefois, cette disparition annoncée connaît une issue
inédite. En effet, les habitués de l'endroit pourront toujours continuer à
commander et à recevoir les ouvrages de leur choix par l'intermédiaire du
site Internet du libraire.
Responsable involontaire de ce petit coup de théâtre technologique,
l'archevêché de Paris explique "par malchance, la librairie Interférences
se trouve dans le même immeuble que l'aumônerie des étudiants catholiques
de l'université de Jussieu. Or, l'Eglise est devenue beaucoup trop étroite
et les normes de sécurité de l'ensemble du bâtiment obsolètes. Par voie de
conséquence, nous avons donc été contraints de demander à la librairie de
quitter les lieux".
Alain Benech, le fondateur d'Interférences indique "d'une certaine
manière, ma migration sur Internet tombe assez bien, puisque je vais
pouvoir continuer à exercer mon métier presque comme si de rien n'était,
tout en étant libre de mon emploi du temps. (...) Aujourd'hui, me voici en
passe de devenir un véritable libraire virtuel, une façon, peut-être, de
rester dans l'air du temps".
Librairie Interférences :
http://www.ourworld.compuserve.com/homepages/librairie-interférences
(Le Figaro - 04/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas