OCDE : le secteur des technologies soutient la croissance

Par 09 octobre 2012
Mots-clés : Smart city, Amériques, ocde, Asie, EMEA
croissance mondiale

Les technologies de l'information demeurent un secteur dans lequel les entreprises invertissent et dans lequel il y a de l'emploi, et ce quelle que soit la situation économique mondiale.

Le ralentissement économique a touché de nombreux secteurs. Toutefois celui des technologies de l’information semble avoir été épargné dans les pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Au contraire, l’activité professionnelle progresserait. C’est en effet ce que révèle la dernière étude* de l’organisme qui affirme que l’emploi dans les 250 premières entreprises des TIC, classées d’après leur chiffre d’affaires, a progressé de 4% en 2010 et de 6% en 2011. En outre, l’emploi a augmenté de 29% en 2011, grâce notamment à la multiplication du nombre de salariés d’Amazon.com et de Google, de 50% entre 2010 et 2011. C’est pourquoi les embauches ont augmenté plus rapidement parmi les entreprises Internet. En outre, dans ce secteur, la demande de services mobiles ne cesse de croître, ce qui contribue à dynamiser les recettes et l’investissement dans la recherche et développement. L’emploi dans le secteur des TIC est le plus important aux Etats-Unis avec plus de 30% du total, suivi du Japon (16%) et de l’Allemagne (9%).

 Les dépenses consacrées aux TIC

En fait, ce dynamisme dans le segment des services des TIC résulte de la contribution de plus en plus importante de ces technologies aux gains d’efficacité des entreprises. Les entreprises les considèrent comme un moyen de réduire leurs coûts en période de récession économique, c’est pourquoi il y a une demande soutenue de services des TIC, bien que les budgets soient réduits dans d’autres domaines. Le secteur des TIC continue d'attirer les groupes d’investissements, ce qui représente plus de 50% de tous les investissements aux États-Unis, le plus grand marché du monde, en 2011. L’e-commerce représente une part croissante du chiffre d'affaires total des entreprises bien qu'elle soit toujours faible dans de nombreux pays. De façon générale, elle est en croissance. Enfin, la composition des dépenses consacrées aux TIC évolue lentement puisque les dépenses de consommation représentent désormais un tiers du marché total des TIC. Cela s’explique principalement par la demande de plus en plus importante d’appareils mobiles (smartphones, miniportables, tablettes).

Répartition des dépenses

La plus forte part des investissements en recherche et développement revient en 2011 aux producteurs de produits électroniques et d’équipements de communication, avec près de 50 % (46 milliards USD et 28 milliards USD respectivement). Et le total mondial des dépenses consacrées aux TIC devrait atteindre 4406 milliards USD en 2012, dont 58% pour les services et équipements de communications. Selon les estimations, 21% pour les services informatiques, 12% pour le matériel informatique et 9% pour le logiciel. Toutefois, en 2012, les dépenses de logiciels devraient progresser plus rapidement (de 7.6 % par an) que celles consacrées au matériel informatique (6.1 % par an), car le prix du matériel continue de baisser.

* L'économie internet : perspectives de l'OCDE 2012

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas