Oeuvre d'art interactive pour la station spatiale internationale

Par 29 août 2005
Mots-clés : Future of Retail

Abolir les frontières entre la science et l'art ainsi qu'entre la Terre et l'espace, tel est l'objectif de Space Synapse. Cette société irlandaise ambitionne de placer une oeuvre d'art interactive...

Abolir les frontières entre la science et l'art ainsi qu'entre la Terre et l'espace, tel est l'objectif de Space Synapse. Cette société irlandaise ambitionne de placer une œuvre d'art interactive dans la station spatiale internationale (ISS) d'ici deux ans, pour "démocratiser l'expérience de la vie dans l'espace".

L'instigatrice du projet, Anna Hill, s'est demandée comment le rapprochement entre la sphère terrestre et l'espace pourrait engendrer de nouvelles formes d'expression artistique. Pour mener à bien cette expérience, Space Synapse a mis au point deux concepts.

Premièrement, la "sphère symbiotique", qui prendra place dans la station spatiale internationale. Faite de métaux fins et gravée à l'eau-forte, cette sphère sera bardée de capteurs, de caméras et de matériels de retransmission. Les habitants de la station pourront manipuler ces capteurs et caméras et ainsi transmettre visuellement leur quotidien dans l'espace.

Deuxièmement, Anna Hill souhaite ouvrir sur Terre un espace baptisé "Un œil ouvert sur la nuit", où les visiteurs pourraient, par le biais d'une cabine nommée "œuf cosmique", visionner les données recueillies dans la station spatiale, et ainsi " partager les émotions que vivent les astronautes". L'exposition sur Terre serait régulée par le rythme des révolutions de la station autour de la Terre.

Le plus surprenant est que ce projet, qui peut sembler quelque peu farfelu, a reçu le soutien de l'agence spatiale irlandaise. Il a même toutes les chances d'aboutir d'ici au lancement du module spatial Colombus, qui ralliera la station internationale en 2007.

Les scientifiques se sont dits intéressés, notamment par la possibilité d'étudier les données transférées par la "sphère symbiotique". Des universités italiennes et américaines sont même entrées en contact avec Space Synapse et souhaitent monter des partenariats.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas