Olivetti Computers Worldwide se réorganise. Ainsi rebaptisée l'ex

Par 24 septembre 1997
Mots-clés : Smart city, Europe

Olivetti-PC veut revenir sur le devant de la scène "Ca a été l'enfer, mais nous sommes de retour". Olivetti Computers Worldwide (OCW), dirigé par Bernard Auer, sous la responsabilité de Roberto Schi...

Olivetti-PC veut revenir sur le devant de la scène "Ca a été l'enfer, mais
nous sommes de retour". Olivetti Computers Worldwide (OCW), dirigé par
Bernard Auer, sous la responsabilité de Roberto Schisano, président de
Piedmont International, disposant d'un capital de 65 millions de dollars
et d'une ligne de crédit de 75 millions, estime avoir les fonds
nécessaires pour mener normalement ses activités "Il faudrait faire monter
le capital à 80 millions de dollars et nous négocions avec des partenaires
financiers. Nous espérons les faire entrer au capital avant la fin de
l'année". La société, en pleine restructuration, a beaucoup souffert ces
derniers mois. Au deuxième trimestre 1997, ses ventes ont chuté de 28 %
par rapport à un an plus tôt. OCW, selon Bernard Auer, figure au dixième
rang des vendeurs de micro-ordinateurs en Europe, au sixième rang pour les
portables, (- 8 % au deuxième trimestre), au septième rang pour les
serveurs (+ 21 % par rapport à l'an passé) "nous avons été moins concernés
par l'érosion de nos parts de marché que par notre capacité à reconstruire
cette société". Actuellement, le nouvel ensemble employant 1 500
salariés, dont 1 200 à Scarmagno, près d'Ivréa, où se situent les usines
louées à Olivetti par Piedmont, représente un chiffre d'affaire annuel de
6 milliards de F environ. Avec la mise en oeuvre du progiciel SAP R/3, le
système d'administration interne a été réformé "nous nous sommes
restructurés pour faire des bénéfices et nous devrions être à l'équilibre
à la fin du quatrième trimestre". Misant énormément sur les services, OCW
ne vend qu'à travers son réseau de distribution. Au troisième trimestre,
OCW, désormais centré sur le haut de gamme du marché professionnel,
investira 8 millions de dollars en publicité et marketing pour séduire les
grands comptes et les PME. D'importants contrats ont été signés ces
derniers mois avec la Communauté européenne (11 000 PC), Fiat, Swiss PTT
et France Télécom "Maintenant que nos clients sont rassurés sur notre
pérennité, ils manifestent volontiers leur sympathie pour la marque
Olivetti".
(Les Echos - La Tribune -

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas