Omni-focus fait le point sur tous les plans, simultanément

Par 06 mai 2010

La caméra combine un système de rayonnements infrarouges qui calcule les distances entre les objets situés au premier plan, et ceux du second plan, avec deux lentilles qui se concentrent chacune sur l'un d'entre eux.

Afin de produire une image nette de deux objets situés respectivement au premier et à l'arrière plan, sans passer de l'un à l'autre en effectuant alternativement une mise au point, des chercheurs de l'université de Toronto au Canada proposent une caméra d'un nouveau genre. Baptisée "Omni-focus", celle-ci évite le processus d'accommodation, qui consiste à se focaliser sur un objet en particulier, au détriment de ceux situés sur un autre plan. Le prototype conçu par les scientifiques comprend en fait deux caméras - c'est-à-dire deux lentilles optiques - et un système de rayonnements LED infrarouges. Ce dernier balaye la scène filmée, et calcule en fonction du retour des rayons qu'il diffuse, la distance qui sépare chacun des objets. "La divcam - c'est le nom de ce système infrarouge - mesure l'intensité des illuminations, et parvient à déterminer avec précision la distance entre la caméra et les objets filmés", explique à L'Atelier Keigo Iizuka, l'un des chercheurs.
Chacune des lentilles se concentre sur l'un des plans
A partir de ces données, un logiciel intégré détermine une carte de la scène filmée, et transmet l'ensemble des informations aux deux lentilles, en attribuant à chacune d'elles une partie de l'image sur laquelle se focaliser. L'une des lentilles se concentre ainsi sur le premier plan, et l'autre sur le second plan. De sorte que l'image créée soit nette sur chacun des plans. "C'est la combinaison de ces composants, les lentilles et le système infrarouge, qui permet au logiciel de reproduire une image parfaitement nette", précise à L'Atelier Mario Pidutti, directeur marketing de Redline Communications, associé au projet. Celui-ci apporte quelques précisions : "le système mis au point ne remplacera jamais les caméras conventionnelles, ce n'est pas son but. Il viendra les compléter, et proposer des effets spéciaux intéressants". De fait, l'accommodation est un processus naturel, que l'œil humain effectue systématiquement.
Créer des illusions d'optique
"Si vous pointez votre doigt dans une direction, votre cerveau choisit automatiquement de se focaliser sur votre doigt ou sur l'arrière plan", indique le responsable. Et l'absence de mise au point élimine du coup la notion même de perspective, rendant difficile sur l'image obtenue la distinction entre certains objets présents sur le devant de la scène et les autres. "Cette caméra pourra être utilisée pour des applications marketing, par exemple, pour générer des illusions d'optique", précise le responsable. "Mais on peut également imaginer des applications dans le domaine médical, ou pour des systèmes de vidéosurveillance", ajoute-t-il. La caméra permettant, dans ce dernier cas, de distinguer avec précision des individus suspects, quelque soit le lieu où ils se trouvent.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas