Les ondes radio personnalisent l'envoi d'informations sur mobile

Par 24 octobre 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
aladdin

Aladdin propose de diffuser des données par ondes radio et ainsi renseigner, en temps réel, les passants sur les magasins et lieux publics qui les entourent via leur téléphone portable.

Pour faciliter l'envoi sur son smartphone d'informations et de messages commerciaux à propos des lieux environnants, Aladdin s'en remet aux ondes radio. Cette infrastructure, développée par Tom Heath, chercheur chez Talis Systems, tente de faire le lien entre des sources de renseignement physiques (panneaux indicatifs dans la rue, affichages publicitaires, devantures des magasins et commerces...) et des bases de données virtuelles sur Internet. Si des applications créent déjà un pont entre ces deux catégories, ce sont les systèmes de localisation qui posent problème, jugent les chercheurs : la triangulation n'est efficace qu'en intérieur alors que le GPS l'est surtout à l'extérieur, d'où l'idée de passer par les ondes radio pour permettre une localisation en permanence.

Des émetteurs radio dans les bâtiments et les objets

Aladdin se présente sous la forme de petits transmetteurs radio envoyant en continu des paquets de données, encodés en RDF. Ils seraient positionnés sur les murs des immeubles, dans les lampadaires, ou même à l'intérieur de véhicules comme les taxis. Le smartphone de l'utilisateur servirait de lecteur et de décodeur, pour recevoir et analyser ces informations. Afin de ne pas surcharger le passant, la portée des émetteurs serait réduite au minimum et les paquets devraient être très simples. On pourrait ainsi se trouver à proximité d'un restaurant et recevoir le menu de celui-ci ainsi que des commentaires de clients sur son téléphone. Idem pour un cinéma avec le détail des séances et les critiques des films à l'affiche. Ce dispositif trouverait aussi une fonction dans des musées avec l'accès à des liens et des fichiers audio suivant la salle où l'on se trouve.

Des applications dans de nombreux secteurs

Selon le chercheur, Aladdin pourrait désengorger les rues de la présence des panneaux de signalisation ou éviter l'installation d'écrans digitaux indiquant les horaires sur les abris bus. Les lieux culturels offriraient des éléments interactifs supplémentaires capables d'améliorer l'expérience du visiteur. Enfin les commerces pourraient toucher de nouveaux clients potentiels. Des efforts restent néanmoins à faire pour rendre le procédé applicable pour améliorer sa diffusion, la sécurité (même si le signal radio est uni-dimensionnel et préserve à priori la confidentialité de l'utilisateur) mais également pour permettre de paramétrer son téléphone pour faire le tri et éviter de recevoir une profusion de messages Aladdin.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas