Ooshop souffle sa première bougie.

Par 20 juin 2000
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Imaginé en septembre 1998, lancé en mai 1999 sur Les Ulis et à Velizy, puis cinq mois plus tard à Versailles, Chaville, Le Chesnay et Viroflay, le supermarché en ligne du groupe Carrefour, Ooshop es...

Imaginé en septembre 1998, lancé en mai 1999 sur Les Ulis et à Velizy,
puis cinq mois plus tard à Versailles, Chaville, Le Chesnay et Viroflay,
le supermarché en ligne du groupe Carrefour, Ooshop est présent depuis
avril 2000 à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Il compte se développer sur
d'autres grandes villes de France avant la fin de l'année.
Après un an d'activité, Ooshop tire les premiers enseignements sur le
commerce alimentaire en ligne et dresse un premier portrait de ses
clients et de leurs comportements d'achat en ligne.
Il s'agit en majorité de jeunes parents cherchant avant tout à gagner du
temps (plus de 50 % des commandes passées sur le site avant le 15 juin
intègre des produits pour nourrissons ou jeunes enfants). Ils se
connectent en moyenne sur le site tous les 10 jours pour y faire
l'intégralité de leurs achats alimentaires. Plus de 35 % de leur panier
comprend des produits frais, cette proportion grandit à mesure que les
clients deviennent des fidèles du supermarché en ligne. Peu à peu, les
clients de ooshop achètent l'intégralité de leur consommation en fruits et
légumes sur le site.
80 % des achats sont des marques nationales. Le recours à des produits de
premier prix sur un site Internet constitue une liberté appréciée par les
consommateurs du site, même s'il demeure limité (environ 5 % des achats).
Le panier moyen s'établit entre 800 et 1 000 F.
Depuis le 25 avril 2000, date de la première livraison dans la capitale,
Paris est devenue la première zone de livraison pour ooshop, les 15è et
16è arrondissements arrivant en tête des livraisons.
20 % des franciliens se connectent sur le site entre 22 h et minuit, 7 %
effectuent leur course entre minuit et 7 h du matin. La tranche horaire
favorite de livraison est celle courant de 20 à 22 h.
50 % des clients ooshop passent leur commande en famille le samedi ou le
dimanche, pour être livré entre le mardi et le mercredi. 10 % des clients
passent leur commande en fin de semaine, notamment le jeudi, pour une
livraison le samedi. Les 40 % restant se répartissent sur le reste de la
semaine.
Certains sociétés permettent à leurs salariés d'effectuer leurs courses
sur ooshop. Ainsi, Microsoft France a développé un accès direct à ooshop
depuis son intranet pour tous les salariés de son siège aux Ulis.
La durée moyenne de connexion au site diminue dès lors que les clients
sont fidèles à ooshop : 20 minutes en moyenne.
90 % des clients revenant plus de deux fois sur le site ont créé leur
propre liste de produits courants, liste de course à laquelle ils
recourent systématiquement lors de leurs visites suivantes.
A mesure que le "ooshoper" devient familier du site, les autres services,
hit parade des commandes précédentes, listes de menus types, recettes de
cuisine font l'objet de connexions accrues et ciblées.
L'essentiel des questions posées par mèl par les consommateurs sont des
demandes de précision sur une référence, des demandes de référencement
d'un produit, des questions sur la livraison et de simples mots de
remerciements.
Chaque semaine, les 60 camions ooshop parcourent en moyenne l'équivalent
de cinq fois la distance de Paris-Moscou, soit environ 15 000 km. Le
nombre de livraisons en retard ne dépasse pas 2 %. Dans ce cas, les
clients sont systématiquement prévenus par le livreur qui convient avec
eux du moment le plus approprié pour effectuer sa livraison.
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 20/06/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas