Open innovation : vers plus de collaboration entre banques et fintech ?

Par 27 novembre 2015 5 commentaires
Open innovation et banques

Face à la concurrence croissante des pure-players, les banques de détail sont 40% à se déclarer en faveur d’une collaboration avec les fintech pour accélérer leur innovation.

Une étude Efma-Infosys Finacle menée dans plus de 70 pays auprès de 140 banques de détail révèle que 72% de celles-ci prévoient un bouleversement de leur secteur, surtout dû à la concurrence grandissante des GAFA et à l’impact de certaines innovations sur le marché. Ainsi, le développement du mobile constitue une évolution clé pour 59% des banques interrogées, de même que l’analyse approfondie des données (57%) ou les transferts monétaires peer-to-peer (40%).

Face à l’avance prise par les GAFA dans ces différents domaines, les banques de détail interrogées sont 84% à avoir augmenté leurs dépenses en matière d’innovation et 69% d’entre elles reconnaissent que les start-ups pourraient leur permettre de développer de nouveaux services. 40% des banques se disent ainsi prêtes à travailler en collaboration avec les fintech. Cependant, elles sont moins nombreuses à mener déjà des actions concrètes en ce sens, par exemple en travaillant avec un incubateur ou un accélérateur (20%). En effet, les contraintes réglementaires et sécuritaires et les différences de culture demeurent des freins importants à la coopération des banques avec les fintech. 

Haut de page

5 Commentaires

En effet, chez Réassurez-moi nous travaillons beaucoup sur ca

Soumis par Réassurez-moi (non vérifié) - le 30 novembre 2015 à 14h11

Les évolutions en cours mènent le secteur bancaire et celui de l'assurance à imaginer les nouveaux services, mais aussi les nouveaux business modèles qui y seront immanquablement associés. Mais il n'y a pas que la technologie pour accompagner ces changements de paradigmes. D'autres savoirs doivent être convoqués: celui des Sciences Humaines et Sociales, pour la question du sens, et celui du design et du design thinking, pour donner la "bonne forme" à ces nouveaux services, ces nouvelles relations, ces nouvelles représentations des métiers bancaires. Toute innovation technologique ou de service n'a de réussite qu'à cette condition : que la forme (pas seulement visible bien sûr, mais aussi celles de l'usage et de sens), soit la traduction directe du fond. Citons Platon pour conclure : "L'Art c'est représenter des idées". Alors faisons appel aux spécialistes de la représentation...

Soumis par Jean-Patrick PECHE (non vérifié) - le 01 décembre 2015 à 08h46

Pour illustrer mon précédent message, citons l'exemple de "Commonwealth Bank" en Australie qui a un service design fort de plusieurs dizaines de collaborateurs...

Soumis par Jean-Patrick PECHE (non vérifié) - le 01 décembre 2015 à 08h47

Et pour finir, l'intégration d'une démarche de design proche du design thinking par l'Atelier BNP ouvre de manière opportune le champ des possibles.

Soumis par Jean-Patrick PECHE (non vérifié) - le 01 décembre 2015 à 08h53

La FinTech française : une cause perdue face aux banques ?
http://cobanking.fr/la-fintech-francaise-une-cause-perdue-face-aux-banques/

Soumis par Geneyton Laëtitia (non vérifié) - le 01 décembre 2015 à 15h58

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas