OpenWays déverrouille les portes par le son

Par 19 avril 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

La start-up propose une solution d'ouverture de portes basée sur le mobile : il suffit d'appeler un serveur qui génère un code acoustique unique et encrypté, reconnu par le lecteur installé sur la serrure.

N'importe quel téléphone peut aussi faire office de clé d'habitation, juge OpenWays. Pour dématérialiser le trousseau de clé, la start-up a mis au point une solution d'ouverture qui déverrouille une porte via un système acoustique qui génère un code sonore et encrypté. Et ce, même si on ne dispose pas d'un téléphone perfectionné. : "Ce système est compatible avec un grand nombre de mobiles et ne requiert aucun logiciel", explique à L'Atelier Pascal Métivier, directeur d'OpenWays France. La solution repose sur la technologie Crypto Acoustic Credential, développée par la société. Techniquement, il suffit d'appeler un serveur qui reconnaît le téléphone et délivre un code acoustique unique. Un module intégré à la serrure - composé d'une puce et d'un microphone - l'identifie et autorise l'ouverture de la porte. Pour éviter tout piratage, chaque sonorité délivrée est encryptée pour être unique. Après son utilisation, elle devient obsolète.
Un code sonore unique
Ainsi, dans le cas d’une copie sonore, le code ne sera pas reconnu par le système de verrouillage de la porte. Si la porte à ouvrir se situe dans un endroit non couvert par les réseaux GSM, il est possible de pré charger la mélodie sur une durée donnée. Pour profiter de la solution d'OpenWays, il faut évidemment installer des lecteurs dédiés installés sur les portes à ouvrir. Ensuite, il faut disposer d'un compte, que l'on peut gérer en permanence via le web. Un tel système s'applique particulièrement au secteur de l'hôtellerie : il permet aux professionnels de délivrer en avance et à distance la clé de leur chambre à leurs clients. Ainsi, lorsqu’une personne fera une réservation pour un hébergement touristique par téléphone ou via Internet, elle recevra en retour un SMS, lui indiquant son numéro de chambre ainsi que le numéro de téléphone du serveur.
Les hôtels, premiers clients
En arrivant à l’hôtel, elle n'aura qu'à appeler le numéro pour se voir délivrer son code. "Certaines grandes chaînes d’hôtels nord américaines se préparent à l'introduction du système dans leurs services au courant de l’été", note Pascal Métivier. La solution s'applique aussi aux entreprises, universités, services de location de voiture et particuliers. Comme il est possible de gérer ses droits d'accès à distance et en temps réel, on peut aussi imaginer la mise en place d'horaires d'ouverture précis, ou la possibilité d'envoyer sur le mobile de quelqu'un au dernier moment l'accès au serveur pour qu'une personne puisse accéder rapidement à un endroit fermé si elle en a les droits. OpenWays faisait partie des start-up présentées au SeedCamp Paris la semaine dernière.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas