Les opérateurs espagnols se mettent progressivement à l'Internet gratuit.

Par 24 juin 1999
Mots-clés : Digital Working

Après la bataille des tarifs téléphoniques non terminée, les opérateurs espagnols se lancent dans la guerre de l'accès gratuit à l'Internet et à toutes sortes de services en ligne. Telefonica et B...

Après la bataille des tarifs téléphoniques non terminée, les opérateurs
espagnols se lancent dans la guerre de l'accès gratuit à l'Internet et à
toutes sortes de services en ligne. Telefonica et BT proposent même à
leurs abonnés des formules de financement pour l'achat de PC. Les clients
de BT reçoivent, pour 24 mensualités de 160 F, un équipement complet de
E1Systems, moins performant toutefois que le Compaq proposé par Telefonica
pour 38 mensualités de 200 F.
La prochaine étape de la concurrence que se livre les opérateurs pourrait,
selon les analystes, être l'établissement d'un forfait annuel destiné aux
internautes. Mais actuellement, la concurrence s'exerce surtout au niveau
de l'accès gratuit à l'Internet.
Le premier à se lancer, l'opérateur régional basque Euskatel, allié de
Retevision, compte environ 40 000 clients en moins d'un an.
L'augmentation du volume du trafic permet de rentabiliser cette activité,
surtout pour les concurrents de Telefonica. Utilisant son réseau, ils
perçoivent le remboursement du tarif d'interconnexion de 1,65 peseta par
minute.
Ainsi, l'accès direct à Internet que propose Airtel à ses 3 millions
d'abonnés va lui permettre de réaliser un chiffre d'affaires annuel situé
entre 150 et 240 millions de F.
Selon les experts "pour Telefonica, cela revient à financer indirectement
le développement de ses concurrents".
L'offre d'accès gratuit à l'Internet de Telefonica figure parmi les plus
complètes du marché. Non seulement ses abonnés accèdent gratuitement à
Internet via Tele Line (110 000 clients), mais aussi au service en ligne,
via le serveur Olé, leader mondial en langue espagnole et portugaise.
(Les Echos - 25/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas