Opérateurs : comment lancer son service de m-paiement en dix leçons

Par 02 février 2010 1 commentaire
Mots-clés : Digital Working

Afin d'aider de nouveaux acteurs à pénétrer le marché du paiement mobile, GreenWich Consulting fait la liste des étapes à suivre : évaluer la demande, proposer des services simples, mettre en place des partenariats...

Pour permettre aux opérateurs d'entrer sur le marché du paiement ou du transfert mobile dans les pays en voie de développement, la GSMA a commandé une étude au cabinet Greenwich Consulting. Celle-ci présente la marche à suivre afin de lancer son service avec succès. En premier lieu, elle conseille aux acteurs intéressés de bien étudier le marché local en termes de demandes (transfert mobile, paiement de factures, transfert internationaux...), de services bancaires existants et de solutions alternatives. Même si le spectre des services d’argent mobile est très large, le cabinet conseille de commencer par ne proposer que des services basiques mais qui intéresseront un maximum d’utilisateurs. Cette première étape est destinée à éduquer le marché et à donner confiance dans le service. Il est ensuite possible de proposer des services plus complexes comme la banque mobile par exemple.
Se différencier en proposant de nouveaux services
Ceux-ci demandent en effet la mise en place de partenariats et ne s’adressent pas forcément à une majorité des usagers. Pendant ce temps, les opérateurs ont tout intérêt à continuer d’étudier leur marché pour identifier d’autres demandes, notamment dans le secteur B2B, comme par exemple le paiement des salaires. Au fur et à mesure que l’environnement devient plus compétitif, les opérateurs vont chercher à se différencier. Pour ce faire, les consultants de Greenwich suggèrent de mettre en place des partenariats avec les institutions de microfinance pour proposer des services plus complets. Au départ, l’objectif est de toucher le plus d’utilisateurs possible. C’est d’autant plus important que l’absence d’interopérabilité entre les différents services incitera les nouveaux utilisateurs à se tourner vers le plus populaire.
La mise en place de partenariats : un objectif crucial
Pour cela, les auteurs de l’étude conseillent de concentrer ses efforts vers les utilisateurs désirant envoyer de l’argent. Ce sont eux qui stimuleront l’adhésion du nombre maximum de nouveaux utilisateurs. Enfin, ils rappellent que sur ce marché, la mise en place de partenariats est cruciale à plusieurs niveaux. La nature même des services de paiement mobiles implique des acteurs de différentes industries avec qui il convient d’interagir pour durer. La nature de ces partenariats restant ouverte et aucune n’ayant encore emporté complètement l’adhésion. Ensuite, le succès de ces services repose essentiellement sur un réseau d’agents permettant le dépôt ou le retrait de liquide à proximité. Bâtir un réseau de confiance étendu est un des plus grands défis que devront relever les nouveaux entrants. Enfin, il convient de bâtir de solides relations avec les organismes de régulation en charge de contrôler et de légiférer le marché.

Haut de page

1 Commentaire

JAAY Commerce propose une solution clef en main pour faire m-commerce : http://www.jaay-commerce.com/

Soumis par pierrick (non vérifié) - le 02 février 2010 à 11h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas