Les opérateurs mobiles doivent miser toujours plus sur les services connectés

Par 24 avril 2013
Services connectés

Aux Etats-Unis, le marché de la téléphonie mobile arrive à maturité. Les fournisseurs de connexion sans fil doivent s’adapter aux nouveaux usages des utilisateurs pour rencontrer à nouveau la croissance.

Bien que la croissance des abonnés aux services connectés sans fil reste forte, le rythme de cette expansion a commencé à ralentir. En effet, selon une étude menée par PwC en Amérique du Nord, le marché de l’industrie du sans fil arrive à saturation. Le sondage révèle qu’il aurait atteint un niveau auquel toutes les personnes susceptibles d’être intéressées par ces offres possèdent un objet ou ont un accès à un service mobile. En effet, le taux de pénétration d’abonnés mobiles a dépassé les 100%. met en lumière la demande croissante d’utilisations de données par les abonnés, incitant les fournisseurs de connexion sans fil à faire évoluer leurs réseaux.

Les services connectés sans fil privilégiés à la voix

Pour PwC, cette maturation s’expliquerait par le fait que les abonnés consomment davantage de services connectés que de service de téléphonie classiques. Par exemple, les connexions via une tablette augmentent de près de 43% d’année en année, et cela en raison d'une plus forte demande de mobilité des entreprises et des consommateurs, et d’une meilleure connectivité réseau. Cette augmentation de la consommation de services liés à l’utilisation de données aurait ainsi pour conséquence directe une diminution des appels téléphoniques effectués avec un mobile. En effet, en un an, le nombre moyen de minutes d'utilisation par abonnés des services postpayés est passé de 720 minutes par mois à 673 minutes. En fait, l'industrie du mobile arrive à un point d'inflexion entre le prix et la valeur des abonnés soucieux de consommer plus de services de données nécessitant des investissements de réseau continu et significatif de la part des opérateurs.

Développer la 4G pour relancer un marché arrivé à maturation

Les opérateurs doivent donc trouver le juste équilibre pour trouver des moyens novateurs leur permettant d’attirer de nouveaux abonnés et de les retenir. Pour cela, l'étude rappelle qu'ils doivent investir de manière significative dans leurs réseaux. Par conséquent, beaucoup se tournent vers de nouveaux secteurs de croissance tels que le M2M. Les opérateurs sans fil continuent aussi leur transition vers la technologie 4G pour soutenir la demande croissante de services haut débit mobiles à travers de nouveaux dispositifs mais aussi pour soutenir la demande de nouveaux services, tels que le chat vidéo et la télévision mobile. L’enquête de PwC révèle que 11 des 13 opérateurs interrogés utilisent à présent la technologie 4G (contre seulement cinq en 2011). Afin de tirer le meilleur du spectre existant, les opérateurs de réseaux et les fournisseurs d'équipement envisagent, pour le déploiement de leur réseau de se concentrer sur la réutilisation d’actifs en extinction.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas