Les opérateurs mobiles doivent réajuster leurs offres professionnelles

Par 29 novembre 2007
Mots-clés : Smart city

Les contrats proposés par les fournisseurs de services mobiles aux professionnels ne correspondent plus aux besoins de ces derniers. Un écueil à surmonter pour les opérateurs s'ils veulent conserver leurs parts de marché.

Les fournisseurs de services mobiles ne prêtent pas suffisamment attention aux attentes de leurs clients professionnels. Notamment en ne réajustant pas leurs offres aux nouveaux besoins des salariés et des entreprises. Conséquence, selon le Gartner : les opérateurs qui ne changeront pas de stratégie risquent de perdre leur emprise sur ce marché, qui s'annonce potentiellement lucratif. Pour le cabinet, les offres actuelles ne répondent pas aux quatre grandes priorités des sociétés : les coûts et les services de gestion, la centralisation des ressources et la capacité de gérer un nombre croissant de données en circulation.
Simplicité et transparence
Concrètement, les fournisseurs doivent proposer des contrats simplifiés, offrir certaines options et envoyer des factures détaillées permettant aux entreprises de surveiller l'utilisation faite individuellement par ses employés. Concernant les services de données, la mise en place de solutions permettant d'étendre l'accès à distance aux données de l'entreprise pour les salariés en déplacement est vivement conseillée. Enfin, le Gartner préconise aux fournisseurs de ne proposer aux grandes entreprises qu'un seul point de contact pour les négociations contractuelles, et la gestion et la résolution des problèmes. Ce, afin de faciliter les opérations.
Un marché mature et sophistiqué
Pour le moment, les fournisseurs se cantonnent souvent à la vente de cartes SIM proposées avec des tarifs d'appels peu transparents et des réductions relatives à la dépense totale, et non pas adaptées à l'abonné. "L'existence d'une certaine force de vente dédiées aux entreprises ne signifie pas forcément que les fournisseurs de services mobiles répondent aux besoins des sociétés", souligne Martin Gutberlet, vice-président de la section Recherche chez Gartner. Et d'ajouter : "quand ils y répondront, cela ne leur permettra pas forcément d'engranger d'importants bénéfices, mais plutôt de maintenir leurs parts de marché dans un secteur où les besoins du consommateur deviennent de plus en plus mûrs et complexes".

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas