Les opérateurs mobiles en quête de nouveaux modèles d'affaires ?

Par 14 novembre 2011
mobile operator

Pour renouer avec des bénéfices plus importants, les telcos ont tout intérêt à améliorer la qualité de leurs réseaux, mais aussi de créer des connexions avec tous les acteurs de la chaîne.

Les opérateurs mobiles ne font pas autant de bénéfices qu'ils le pourraient en suivant leurs stratégies commerciales actuelles. Ils ne s'élèvent qu'à 5,8 % par rapport au capital investi alors qu'il serait possible de les faire grimper jusqu'à 13,3 % selon un rapport commissionné par Tellabs et réalisé par STL Partners. Selon l'étude, il est donc crucial que les opérateurs mobiles modifient leur business model et leurs infrastructures pour proposer des services plus intelligents. Cela passe tout d'abord par l'amélioration globale des réseaux et de leur configuration, notamment en termes d'organisation mais également de sécurité afin d'éviter les abus et les fraudes. Il faudra aussi renforcer la collaboration entre les constructeurs de téléphones portables, les opérateurs et les fournisseurs de contenus.

Des réseaux à réinventer et à sécuriser

En effet, des entreprises comme Google, Facebook ou Apple sont en train de créer peu à peu leur propre écosystème de communications et d'applications, en compétition directe avec les services fournis par la plupart des opérateurs. Il s'agira donc d'offrir une meilleure expérience à l'utilisateur. Celle-ci devra être plus personnalisée, en matière de fonctions (accès aux données personnelles depuis son mobile, possibilité de paiement, authentification ou localisation) mais aussi de forfaits (des factures plus adaptés avec les habitudes de chacun, presqu'au cas par cas). Car les consommateurs ont profité des stratégies actuelles des opérateurs pour utiliser des moyens détournés afin de moins dépenser en télécommunications (usage du SMS plutôt que des appels vocaux, du Wi-Fi plutôt que des réseaux 3G).

De nouvelles fonctionnalités et une expérience utilisateur renforcée

De nouveaux business model devront donc être rapidement mis en place pour pousser l'utilisateur à réinvestir dans un marché moins innovant et légèrement à l'arrêt. "Ce ne sont pas des changements aisés à réaliser mais ils doivent avoir lieu si les opérateurs ne veulent pas perdre définitivement pied. Il faudra évoluer car à l'heure actuelle, bien peu sont en mesure de proposer efficacement tous ces services", conclut Chris Barraclough, auteur du rapport et Managing Director chez STL Partners.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas