Opérateurs mobiles : Thierry Breton en ligne de mire, le PS réclame une enquête parlementaire

Par 26 août 2005

L'affaire n'a pas fini de faire du bruit : en attendant le verdict du Conseil de la concurrence, prévu pour le courant du mois de novembre, le parti Socialiste, sous l'impulsion de Henri...

L'affaire n'a pas fini de faire du bruit : en attendant le verdict du Conseil de la concurrence, prévu pour le courant du mois de novembre, le parti Socialiste, sous l'impulsion de Henri Emmanuelli, réclame une enquête parlementaire. Par ailleurs, Patrick Devedjian, ancien ministre délégué à l'Industrie, a déclaré que Thierry Breton serait "moralement en position de conflit d'intérêts" dans cette affaire.

"Son statut d'ancien président de France Télécom pourrait laisser planer une suspicion sur la manière dont il gère le dossier des télécoms", a affirmé Patrick Devedjian dans un entretien au Figaro . Evincé du gouvernement après le 29 mai, P. Devedjian est aujourd'hui conseiller politique de Nicolas Sarkozy.

Thierry Breton a reçu le soutien du porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, qui a affirmé que les insinuations de Patrick Devedjian étaient "déplacées". Thierry Breton s'est justifié au micro de France Info et a rappelé qu'il n'était pas encore en poste à France Télécom au moment des faits reprochés. En réponse aux propos de l'ex ministre délégué à l'Industrie, il a ajouté que le dossier des télécoms n'était pas de son ressort, mais revenait à François Loos, le successeur de Devedjian à l'Industrie.

L'opposition, emmenée par Henri Emmanuelli, député PS des Landes, a réclamé l'ouverture d'une enquête parlementaire pour étudier les accusations portées contre les trois opérateurs de téléphonie mobile, et demande au Premier ministre de statuer rapidement sur cette affaire.

Le Conseil de la concurrence doit rendre son verdict au mois de novembre. Ses 17 membres, nommés par décret, ne peuvent délibérer dans une affaire où ils auraient un intérêt.

(Atelier groupe BNP Paribas - 25/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas